Le PNLP a enregistré des résultats ’’encourageants’’ à Diourbel, selon le point focal du district
APS
SENEGAL-SANTE

Le PNLP a enregistré des résultats ’’encourageants’’ à Diourbel, selon le point focal du district

Diourbel, 2 août (APS) – Des résultats encourageants ont été enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) au niveau du district sanitaire de Diourbel, a déclaré le point focal du district, Mbacké Gueye.
 
M. Gueye qui s’exprimait, jeudi, au terme d’une réunion d’évaluation, a jugé les résultats satisfaisants pour la première phase de la campagne de chimio prévention du paludisme saisonnier(CPS).
 
’’L’objectif de 95% d’enfants visités a été atteint malgré les cas d’effets indésirables qui ont plombé les résultats’’, a-t-il notamment souligné.
 
A ce propos, il a indiqué que la baisse des performances entre la première, deuxième et troisième journée est surtout due aux effets indésirables mineurs. Toutefois, il signale que beaucoup d’enfants n’ont pas été traités.
 
’’Au total, 36.958 enfants âgés de 3 à 120 mois étaient recensés et 36.594 ont été traités le premier jour, soit 99%. Au 2e jour 32.102, soit 93,8% et le 3e jour, 31.858 traités soit 92,07%’’, a expliqué M. Gueye.
 
Il a rappelé que l’objectif général de la chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS) est de protéger les enfants de 3 à 120 mois contre le paludisme et prévenir les décès liés à cette maladie durant la période de forte transmission.
 
Selon lui, ’’il s’agit de maintenir des concentrations thérapeutiques de médicaments antipaludiques efficaces dans le sang pendant la période où le risque est le plus élevé afin de prévenir un accès palustre’’.
 
Le responsable laboratoire et dépôt de pharmacie du centre de santé de Diourbel, Dr Mallé Guèye, a donné des indications sur les vomissements et la conduite à tenir dans le cas où un enfant rejette le produit 2 fois ou présente des vomissements incoercibles lors de la prise des médicaments.
 
’’Ne pas donner les 2 doses d’Amodiaquine, prendre en charge l’enfant au prochain passage et conseiller à la mère de toujours faire dormir l’enfant sous une moustiquaire’’, a-t-il souligné.
 
 
 
 


ID/MD

Dans la même rubrique