Sidiki Kaba sur Le Joola : ‘’Les grandes Nations se construisent à travers les dures épreuves’’
APS
SENEGAL-TRAGEDIE-COMMEMORATION

Sidiki Kaba sur Le Joola : ‘’Les grandes Nations se construisent à travers les dures épreuves’’

Ziguinchor, 26 sept (APS) – La tragédie du Joola doit inspirer des valeurs de solidarité et de citoyenneté, a estimé jeudi, à Ziguinchor (sud), le ministre des Forces Armées, Sidiki Kaba, soulignant que ‘’c’est à travers les dures épreuves que les grandes nations se construisent’’.

Le bateau Le Joola qui assurait la liaison maritime Dakar-Ziguinchor a fait naufrage le 26 septembre 2002 au large des côtes gambiennes faisant 1864 morts et 64 rescapés, selon un bilan officiel.

’’Je me souviens encore de cet élan de solidarité qui a motivé chacun d’entre nous lors de ce tragique accident (…) le peuple s’était soudé comme un seul homme. C’est à travers les dures épreuves que les grandes nations se construisent’’, a notamment déclaré Sidiki Kaba.

Il présidait le même jour la cérémonie de commémoration du 17eme anniversaire du naufrage du bateau Le Joola, en présence de plusieurs autres autorités, des familles des victimes, des notabilités religieuses et coutumières, entre autres. 

’’Nous devons œuvrer pour perpétuer la mémoire des victimes et faire en sorte que pareille tragédie ne se reproduise plus’’, a dit le ministre des Forces Armées, invitant les Sénégalais à ‘’plus de civisme et de citoyenneté’’ face aux ’’enjeux de l’heure’’.

’’Beaucoup de choses restent à faire, surtout dans le domaine de la sécurisation des personnes et des biens contre le grand banditisme, la criminalité transfrontalière et les trafics de tous genres’’, a insisté M. Kaba après avoir évoqué les efforts consentis par l’Etat depuis le naufrage du Joola pour le désenclavement de la Casamance.

Il a insisté sur la nécessité de porter un combat collectif pour ‘’vaincre les démons de l’incivisme, du grand banditisme et faire face aux nouveaux enjeux sécuritaires afin d’asseoir les fondements d’un développement durable’’.

Au cours de la cérémonie commémorative, les associations de familles de victimes ont remis sur le tapis plusieurs doléances liées notamment au renflouement du bateau Le Joola, au suivi de la prise en charge psycho-sociale des familles de victimes et des orphelins, ainsi que l’institutionnalisation du 26 septembre comme jour férié.

MTN/OID