Saint-Louis : un guide religieux réafirme la nécessité de mesures urgentes contre l’avancée de la mer
APS
SENEGAL-SOCIETE-APPEL

Saint-Louis : un guide religieux réafirme la nécessité de mesures urgentes contre l’avancée de la mer

Saint-Louis, 21 nov (APS) - L’imam Serigne El Hadji Mouhammedou Abdoulaye Cissé a appelé à une mise en œuvre diligente des mesures annoncées par les pouvoirs publics pour protéger la ville de Saint-Louis de l’avancée de la mer, qui continue de faire des dégâts dans la capitale du nord, à travers "l’effondrement de maisons" et la destruction de cimetières vieux de "plus d’un siècle".

Saint-Louis est dans le besoin de renouveler ses "vielles bâtisses en ruines qui s’écroulent, mais aussi de mesures d’urgence pour la réalisation de la digue de protection’’ devant la protéger de l’érosion côtière, a indiqué le religieux mardi au cours d’un point de presse, suite à la célébration du Maouloud initié depuis 1955 par son père Seydi El Hadji Madior Cissé, sur ordre de Serigne Ababacar Sy.
 
Le khalife de Serigne Madior Cissé a par ailleurs préconisé des mesures pour la délocalisation des populations de Langue de Barbarie, en vue "d’aménager toute la zone côtière menacée".
 
Il a par ailleurs demandé aux populations de Guet Ndar, Goxu Bathie, Santhiaba et celles du Gandiolé, de "bien coopérer avec les autorités, afin que les efforts entrepris par l’Etat et ses partenaires aboutissent à des solutions durables et bénéfiques pour toute la population de Saint-Louis". 
 
L’imam Serigne El Hadji Mouhamadou Abdoulaye Cissé a en outre invité à cultiver la paix et la réconciliation "des cœurs et des esprits, afin que le Sénégal soit épargné des violences et des crises".
 
"Le Sénégal fait face à une crise d’éducation, où la bonne morale est bafouée, les comportements d’intolérance, les violences verbales, les invectives priment sur le respect mutuel, la fraternité, la solidarité de tous pour une paix durable et la cohésion nationale", a-t-il dit.
 
Serigne Mouhamadou Abdoulaye Cissé a demandé aux pouvoirs publics de "revoir le système éducatif sénégalais, en y introduisant l’enseignement émotionnel dans les établissements scolaires, afin d’éduquer les enfants dès le bas âge’’ et les amener à adopter "les bons comportements" et à cultiver "la citoyenneté, le partage et le respect mutuel".
 
Le khalife de Serigne Madior Cissé a enfin invité les musulmans à s’en remettre aux préceptes du Coran et de la tradition du Prophète Mohamed (PSL) perpétués par les vénérés guides religieux du Sénégal, pour ramener les fidèles musulmans "vers la droiture et la bienfaisance".
 
BD/BK