PASE : la Banque mondiale approuve un financement additionnel de 70 millions de dollars
APS
SENEGAL-ENERGIE

PASE : la Banque mondiale approuve un financement additionnel de 70 millions de dollars

Dakar, 2 août (APS) - La Banque mondiale a approuvé le 28 juillet 2016 un financement additionnel de 70 millions de dollars pour le Projet d’appui au secteur de l’électricité au Sénégal (PASE), a appris l’APS.



Un premier financement du PASE de 85 millions de dollars avait déjà été approuvé le 26 juillet 2012, rappelle un communiqué transmis à l’APS. Il souligne que le montant total de ce financement de la Banque mondiale (IDA) en faveur du PASE est de 155 millions de dollars.


Le coût total du Projet d’appui au secteur de l’électricité au Sénégal (PASE) s’élève à 256,5 millions de dollars (environ : 153 milliards 600 millions de FCFA).


Il est réparti ainsi : gouvernement du Sénégal : 12,5 millions de dollars, Banque européenne d’investissement (BEI) : 94 millions de dollars (avant fin 2016), Banque mondiale : 155 millions de dollars.


Le PASE vise à réduire les pertes techniques et commerciales de la SENELEC et améliorer la fiabilité des services d’électricité.


Le financement prévisionnel des composantes du PASE (2012-2020) comprend la mise à niveau et la modernisation du réseau de transport et de distribution pur un coût de 155,7 millions de dollars.


Dans ce volet, la part de la Banque mondiale est de 76,5 millions de dollars, celles de la BEI et de l’Etat du Sénégal étant respectivement de 74,5 millions de dollars et 4,8 millions de dollars.


Il y a aussi l’amélioration des performances commerciales de la SENELEC pour un coût estimé à 77,9 millions de dollars, dont 55,3 millions de dollars pour la BM, 19,4 millions de dollars pour la BEI et 3,2 millions de dollars pour l’Etat du Sénégal.


A cela s’ajoutent la composante ‘’Vison stratégique à long terme’’ pour 16,3 millions de dollars, dont 16,3 millions de dollars pour la BM et celle dite ‘’Coordination, Communication, Suivi et Evaluation’’ pour un coût de 11,5 millions de dollars, dont 7 millions de dollars de la BM et 4,5 millions de dollars de l’Etat du Sénégal.

OID/ASG