Macky Sall pour un Fonds de soutien à l’électrification de l’Afrique
APS
AFRIQUE-INTEGRATION-ENERGIE

Macky Sall pour un Fonds de soutien à l’électrification de l’Afrique

+++De l’envoyé spécial de l’APS, Ousmane Ibrahima Dia+++

Kigali, 16 juil (APS) – Le président sénégalais Macky Sall a proposé samedi à Kigali la création d’un Fonds de soutient à l’électrification de l’Afrique, soulignant l’importance de l’énergie dans le développement du continent.


Ce Fonds pourrait être logé à la Banque africaine de développement (BAD), selon le président sénégalais qui s’exprimait à l’ouverture de la réunion du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD.

Ont pris part à la rencontre, les chefs d’Etat d’Afrique du Sud, du Mali, de la Guinée. Etaient également présents le Secrétaire exécutif de l’Agence du Nepad, Ibrahim Hassan Mayaki, la présidente de la Commission de l’Union africaine, la représentante du président Paul Kagamé, le président de la BAD, le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), entre autres.


Ce 35éme Sommet, qui se tient à la veille de la 27éme Conférence de l’Union africaine, est axé sur le thème ‘’Rôle du NEPAD dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063’’.


Le Comité d’orientation a examiné dans le cadre d’un Panel de haut niveau à huis clos les stratégies pour une intégration durable du continent à travers des politiques innovantes d’industrialisation.

Macky Sall a salué les progrès accomplis dans le développement des infrastructures et les Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le président sénégalais a aussi évoqué la possibilité de combler le gap en matière d’infrastructures s’il y a une volonté politique à la base. L’Afrique dispose du potentiel pour assurer son développement industriel grâce à ses ressources humaines- jeunes et femmes-, ses ressources naturelles.


Toutefois, aucun schéma de développement ne peut réussir sans une énergie à bas coûts, a-t-il estimé, appelant à l’opérationnalisation de la décision prise à Johannesburg en 2015 pour l’électrification de l’Afrique. L’Union avait approuvé en décembre 2015 à Johannesburg le rapport du chef de l’Etat sénégalais, président du NEPAD, rappelant la priorité absolue à l’énergie, la création d’un instrument dédié, doté de 5 milliards de dollars de subvention par an, pendant 10 ans, grâce à la solidarité internationale.
Macky

Macky Sall a invité les Africains à ‘’ne pas tomber dans le tout renouvelable’’, estimant qu’il faut un mix-énergétique combinant les énergies fossiles et celles dites renouvelables. ‘’Il faut un mix-énergétique équilibré’’, selon Macky Sall, qui estime que l’Afrique doit aussi pouvoir exploiter les sources énergétiques fossiles dont elle dispose.

Le président sénégalais a également insisté sur le développement de l’agriculture qui offre des opportunités d’emplois aux femmes et aux jeunes. De même, il a mis l’accent sur la nécessité d’une transformation structurelle de l’économie avec le développement de nouveaux moteurs de croissance.

Macky Sall a invité le Nepad à ‘’recentrer ses actions sur une planification rationnelle en vue d’une meilleure efficacité de ses interventions’’. 

OID/ASG