Macky Sall :
APS
SENEGAL-GOUVERNEMENT-INFRASTRUCTURES

Macky Sall : "Diamniadio va devenir un centre administratif de premier plan"

Diamniadio, 2 mai (APS) - La commune de Diamniadio va devenir "un centre administratif de premier plan", avec l’installation progressive d’une vingtaine de ministères, pour constituer la nouvelle cité ministérielle de ce nouveau pôle urbain censé désengorger Dakar, la capitale sénégalaise, a assuré mercredi le président de la République Macky Sall.
 

 
"A travers la réalisation de cet œuvre architecturale (…), la ville nouvelle de Diamniadio s’érige assurément, outre sa vocation économique, universitaire technologique et numérique, en centre administratif de premier plan avec l’installation progressive d’une vingtaine de ministères intégrant toutes les administrations", a-t-il dit.

Le chef de l’Etat sénégalais procédait le même jour à l’inauguration officielle d’un premier lot de quatre immeubles des trois sphères ministérielles du Pôle urbain en construction à Diamniadio, à la sortie de Dakar
 
Le président Sall a qualifié d’"historique" l’inauguration du de ce premier lot de sphères ministérielles, en ce qu’il constitue "une rupture fondamentale" dans la localisation des politiques d’installation des ministères et projets immobiliers de l’Etat, depuis la construction du building administratif, actuel siège du gouvernement sénégalais, en 1958.

Cette cérémonie "est historique parce qu’elle replace notre administration à la pointe de la modernité et du progrès. Elle est historique parce qu’elle consacre une nouvelle ère de rationalisation et de mutualisation des ressources publiques. Je peux dire aujourd’hui, que notre action et notre bilan se conjuguent au présent au vu et au toucher comme ici à Diamniadio", a insisté Macky Sall.
 
Pour Macky Sall, Diamniadio "est un nouveau départ" vers l’émergence. Il s’est dit "convaincu que la modernisation de notre administration doit s’adosser à une parfaite maîtrise des exigences des citoyens et des besoins des agents publics". 
 
"Ces derniers doivent plus que par le passé évoluer dans un environnement de travail moderne propice d’une part à la valorisation des compétences individuelles et collectives et d’autre part au développement optimal performant du secteur public", a indiqué le président de la République.
 
Il a souligné la nécessité d’accélérer "la simplification du fonctionnement de l’administration" et "la généralisation de l’administration numérique".
 
Le président de la République a, après avoir présidé de 10 à 17h, la
réunion hebdomadaire du Conseil des ministres délocalisée à Diamniadio, procédé à la coupure symbolique du ruban en présence notamment du président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, et du Malien Madani Tall du Groupe Envol, qui a en charge les travaux.
 
Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE), le gouvernement sénégalais a entrepris de construire, à partir de 2016, un projet portant sur la construction de trois sphères ministérielles à Diamniadio.
 
D’un coût global de 56 milliards de francs CFA, cette cité ministérielle en construction compte offrir "des solutions économiques et écologiques viables", en misant notamment sur les innovations technologiques et le développement d’un modèle économique social et environnemental jugé inclusif.
 
A terme, les autorités espèrent de ce projet qu’il permette d’économiser 6,5 milliards de francs CFA sur les charges locatives de l’Etat à partir de 2019.
 
Les quatre "immeubles intelligents" R+8, à usage de bureaux entièrement meublés et équipés sur près de 43 000 m2, ont été livrés par Envol Immobilier.3 mois avant la date retenue.
 
Le complexe qui englobe "un espace central avec un jet d’eau, un centre multifonctionnel et un hectare de places de parking", sur un terrain de 3,5 ha comptant quatre immeubles.
 
Selon les termes de la convention, le promoteur assurera la construction et l’entretien en échange d’un loyer puis rétrocédera le
bien à l’Etat du Sénégal au bout de six ans.
 
La Coris Bank International a financé les travaux à hauteur de 30 milliards de Franc CFA.
 
 

BHC/BK