Macky Sall a assisté à l’ouverture du 27e sommet de l’UA
APS
AFRIQUE-INTEGRATION

Macky Sall a assisté à l’ouverture du 27e sommet de l’UA

+++De l’envoyé spécial de l’APS, Ousmane Ibrahima Dia+++



Kigali, 17 juil (APS) – Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a pris part dimanche au Kigali Convention center à la cérémonie d’ouverture du 27e sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine en présence de nombreux homologues du continent, a constaté l’APS.


La cérémonie d’ouverture, présidée par le président tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de l’UA, a été précédée d’une session à huis clos.


Dans la soirée, le chef de l’Etat prendra part au dîner offert par le président Paul Kagamé.


 


Le président sénégalais est dans la capitale rwandaise depuis vendredi soir. Macky Sall a assisté à une rencontre sur l’autonomisation des femmes dans l’agriculture et présidé une réunion du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du Nepad.


Dans son discours de bienvenue, le président rwandais a affirmé que l’Union africaine (UA) doit financer ses propres projets de développement, estimant que cette responsabilité incombe aux Africains.

’’Nous devons être ceux qui doivent financer les actions qui nous tiennent à cœur. Cette responsabilité nous incombe’’ pour réaliser les projets de développement avec ‘’la volonté politique requise’’, a dit M. Kagamé.



Face aux différentes crises et menaces sur le continent, la Force africaine en attente (FAA) et la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (CARIC) doivent devenir une ‘’réalité tangible’’ selon le président tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de l’Union africaine (UA).


’’Notre Union fait chaque jour face à des situations d’urgence qui exigent examens et solutions tout aussi urgents. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés, ne peuvent plus être appréhendés avec les méthodes du passé’’, a-t-il dit.


Pour Idriss Déby Itno, ‘’il est grand temps de faire désormais de nos rencontres au Sommet de véritables séances de travail, en phase avec nos besoins et les priorités du moment’’. 

’’C’est dans cette optique que nous avions examiné ce matin, dans le huis-clos, certains des points clés, inscrits à l’ordre du jour de notre Sommet, et me félicite de la qualité de nos échanges et de la
convergence de vues sur l’impérieuse nécessité de développer de nouvelles méthodes de travail plus efficaces axées sur le résultat’’, a-t-il poursuivi


L’Afrique est un continent plein d’espoir, a affirmé de son côté la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini Zuma, non sans relever des raisons d’inquiétudes dans beaucoup de domaines.


Le sommet de Kigali est axée sur le thème : ‘’2016, année africaine des droits de l’homme avec un focus particulier sur les droits des femmes’’. 


Les chefs d’Etat se pencheront sur cette thématique et la question du financement de l’Union.


Sauf report, la rencontre sera aussi marquée par l’élection du nouveau président de la Commission de l’UA en remplacement de
la Sud-africaine Nkosaza Dlamini Zuma.

OID/ASG