Les quotidiens s’enthousiasment pour les Lions et s’inquiètent pour les universités
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens s’enthousiasment pour les Lions et s’inquiètent pour les universités

Dakar, 25 mai (APS) - La remise jeudi du drapeau à l’équipe nationale de football, en perspective du Mondial 2018 (14 juin-15 juillet), est l’un des sujets les plus en vue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne, avec la "marche nationale" organisée par les étudiants des universités publiques sénégalaises suite à la mort d’un des leurs dans des affrontements avec les forces de l’ordre.

Selon le quotidien national Le Soleil, le président de la République, en remettant aux Lions le drapeau national, les a invités ’’à aller jusqu’au bout de leurs rêves’’. ’’Deem ba jeex’’, affiche le journal, reprenant, en langue nationale wolof, le mot d’ordre du président, pour leur dire de se dépenser sans compter pour défendre les couleurs nationales en Russie.
 
’’Dem ba diekhe, je ne vous fixe aucune limite’’, renchérit Le Témoin quotidien, citant le président Sall, qui de cette manière, ’’gonfle à bloc les Lions’’. ’’Devant le sélectionneur coach Aliou Cissé et les dirigeants du football sénégalais, rapporte le journal, Macky Sall a demandé aux Lions d’aborder la compétition avec détermination et engagement’’. 
 
’’On nous tue, on ne nous déshonore pas’’, assène Libération, rapportant d’autres propos du président sénégalais, lesquels sont également repris par le journal Le Quotidien. La devise de l’armée sénégalaise ’’pour doper la bande à Cheikhou Kouyaté’’, capitaine de l’équipe nationale de football, note ce dernier journal.
 
Pour L’Observateur, Macky Sall engage tout simplement ’’la bataille de Russie’’. L’équipe nationale de football entame officiellement sa ’’mission à la Coupe du Monde Russie 2018’’, après avoir reçu le drapeau national des mains du chef de l’Etat, fait observer le journal.
 
Il signale que le président de la République ’’va d’ailleurs prendre 12 jours de congés pour accompagner l’équipe nationale à la messe mondiale du football’’. ce que signale également Le Témoin quotidien et le Soleil notamment.
 
D’ores et déjà, souligne Sud Quotidien, il ’’a exhorté les Lions à aller +sans complexe et sans peur+ le plus loin possible dans la compétition. Mais avec un comportement responsable qui honorera l’image du pays’’. Vox populi évoque lui aussi ce ’’discours guerrier de Macky pour haranguer les Lions’’. 
 
De même, le quotidien Enquête mentionne que le président de la République ’’a demandé (aux Lions) de repousser les limites pour aller jusqu’au bout de leurs rêves’’, la plupart des journaux traitant avec enthousiasme de ce sujet pour mieux revenir en contraste et en parallèle, sur la ’’marche nationale’’ organisée par les étudiants pour protester contre la mort d’un des leurs dans des échauffourées avec les forces de l’ordre à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.
 
’’Déferlante de colère’’, affiche Enquête justement. Le journal écrit : ’’Des milliers d’étudiants ont manifesté hier’’, jeudi, ’’pour exiger le départ de tous les ministres dont la responsabilité est engagée dans la mort de leur camarade Mouhamadou Fallou Sène. De Saint-Louis à Ziguinchor, en passant par Dakar, Thiès, Diourbel, le mot d’ordre est le même : justice sanction’’.
 
’’Déferlante estudiantine dans les rues du pays’’, peut-on également lire en première page de Vox Populi. Ce journal s’autorise presque le même titre que le quotidien Enquête pour un compte rendu presque identique. 
 
Les étudiants ’’exigent toujours le départ de Mary Teuw Niane et consorts et réclament la baisse du prix des tickets de restaurant et la hausse des bourses’’, constate la même publication.
 
Mary Teuw Niane (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche e de l’Innovation), Amadou Ba (ministre de l’Economie, des Finances et du Plan), Aly Ngouille Ndiaye (ministre de l’Intérieur) : ’’Trois têtes à décapiter’’, selon Tribune.
 
’’L’impossible revendication’’, répond La Cloche, ’’Les étudiants n’ont pas désigné fortuitement des cibles. Leurs arguments peuvent être compris. Mais, il est clair que leur demande a peu de chance d’être acceptée. Dans un contexte lourd de conjectures politiques, Macky a-t-il +l’audace+ de se débarrasser de trois gros ministres lourdement chargés et à l’étoffe politique avérée ?’’, se demande le journal.
 
Or, les étudiants, dans le même temps, ’’maintiennent la presse’’ selon Sud Quotidien et prennent même ’’le pouvoir’’, si l’on en croit Walfquotidien, qui fait observer que leur marche a débouché sur ’’un mot d’ordre de grève illimitée, dans toutes les universités publiques du pays’’.
 
Se pose alors des ’’Questions autour d’une reprise’’ des services administratifs et sociaux de l’Université Gaston Berger, à l’arrêt depuis l’évènement ayant entraîné la mort de Fallou Sène, rapporte le journal Le Quotidien. 
 
Surtout que L’Observateur enfonce le clou en faisant observer que l’Université Gaston Berger ’’connaît depuis plusieurs années des soubresauts causés par de profondes mutations qui ont occasionné une promiscuité et des conditions d’étude qui ne favorisent plus cette +excellence+ tant chantée’’.
 
 

BK