Les noyades, la tournée de Macky Sall et les victoires de l’Armée en vedette
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les noyades, la tournée de Macky Sall et les victoires de l’Armée en vedette

Dakar, 15 juin (APS) - Les quotidiens de ce mardi font le bilan des noyades survenues ce week-end sur les plages de Malika, Gadaye et Malibu, dans la banlieue dakaroise, tout en s’intéressant à la tournée économique du président de la République, Macky Sall, dans le nord du pays et à la reprise, par l’Armée, de nouvelles bases du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).
 
A propos des noyades notées ces derniers jours à Dakar, le quotidien Enquête indique que le bilan provisoire est de ‘’9 morts’’ et qu’’’un nouveau corps a échoué, hier, sur la plage de Malibu, à Guédiawaye’’.
 
‘’Les chiffres de la mort’’, affiche le journal en manchette, précisant qu’’’il y a eu 13 cas de noyades’’ sur le littoral dakarois.
 
A ce propos, Vox Populi relève que ‘’la mer a été particulièrement meurtrière, le week-end dernier, avec 13 cas de noyade dont huit corps sans vie repêchés par les services de secours’’. Il signale que ‘’le Président Macky Sall, en pleine tournée dans le nord du pays, s’est notamment ému de cette situation, en appelant à la responsabilité de tous’’.
 
Le quotidien Les Echos présente un bilan différent, en indiquant qu’’’’il y a eu en définitive cinq corps sans vie repêchée dans les flots de la mer à Malika plage’’ et quatre rescapés.
 
D’après L’Observateur, si l’indiscipline et l’entêtement sont souvent indexés’’ dans les cas de noyades, ils sont loin d’être la seule explication à ces drames. Le journal qui cite Riad Kawar, environnementaliste et vice-président de l’Océanium de Dakar, souligne que ‘’les causes des noyades sont surtout favorisées par des phénomènes scientifiques’’.

Quoi qu’il en soit, Tribune relève qu’en trois mois, les plages de Guédiawaye ont fait ‘’18 morts’’. Le journal en conclut que ‘’c’est l’hécatombe sur les plages’’ de cette partie de la banlieue dakaroise.
 
Au-delà des plages de ce département de la région de Dakar, le quotidien Alerte indique que selon le président de l’Association des maîtres-nageurs, ‘’en moins d’un mois, 36 décès par noyades ont été enregistrées dans les différentes plages du pays’’.
 
Les quotidiens dakarois continuent de braquer leurs projecteurs sur la tournée du chef de l’Etat dans le nord du pays.
 
Selon le Soleil, ‘’saluant l’accueil et la grande mobilisation des populations du Fouta, le Président Macky Sall leur a fait comprendre que le contrat de confiance qui les lie se poursuit’’. 
 
‘’Macky Sall porté en triomphe au Fouta’’, titre en manchette L’As selon qui ce dernier mène sa visite économique dans cette partie du pays au rythme d’inaugurations et de lancement de travaux.
 
‘’Macky dans la chaleur du Fouta’’, affiche de son côté Le Quotidien, évoquant une tournée ‘’entre inaugurations, poses de première pierre et discours politique’’.
 
Le Témoin fait ‘’les comptes et mécomptes’’ de la tournée du chef de l’Etat et explique que selon certains politiques, ‘’cette deuxième descente sur le terrain participe d’une volonté du chef de l’Etat de se refaire une popularité en baisse depuis les émeutes de mars et, surtout, la difficile conjoncture économique’’.
 
Sud Quotidien estime pour sa part que les états-majors politiques ont déjà déclenché une campagne électorale avant l’heure, en perspective des prochaines locales. Le journal en veut pour preuve ‘’la reprise et l’intensification des activités de remobilisation politique (…) sur fond de tournées économiques, d’opérations +Tibbi Tank+, de tournée nationale ou, en filigrane, de reprise des rassemblements pour la défense de la démocratie’’.
 
WalfQuotidien relève que ‘’le chef de l’Etat est de plus en plus acculé par les faucons de son parti’’. Le journal explique que dans le but de protéger leurs arrières, ils le poussent envers et contre tous à se représenter pour la troisième fois à l’élection présidentielle de 2024’’.
 
La reprise par l’Armée nationale de bases du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a également retenu l’attention des journaux.


Selon Le Quotidien, l’offensive aérienne et terrestre enclenchée le 30 mai denrier, a ‘’permis le démantèlement de plusieurs bases rebelles dans l’arrondissement de Nyassia’’.


‘’L’armée contrôle désormais les bases rebelles de Nyassia’’, commente Le Témoin. Un ‘’important arsenal’’ a été saisi lors de la prise de ces bases que sont Ahinga, Badem, Baqam, Bouniack et Djibélor, relève le journal.


Sud Quotidien en déduit que ‘’l’Armée tient désormais Atika [Aile militaire du MFDC]…en respect’’. 


‘’L’Armée dans une allée de succès’’, se félicite Le Soleil, précisant que les militaires ont mis la main sur notamment des roquettes d’armes antichars, des mines et munitions.

 

ASG