Les journaux du week-end aux urnes !
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les journaux du week-end aux urnes !


Dakar, 29 juil (APS) – Les journaux parvenus ce samedi à l’APS ont à l’unanimité consacré leur Une au scrutin des élections législatives du lendemain où plus de 6 millions d’électeurs sont appelés à élire les 165 députés de la 13-e législature.



Les journaux Sud Quotidien et Le Quotidien semblent s’être passé le mot en titrant : "A vos cartes !", appel fait aux 6.214.178 électeurs devant départager 47 listes et élire 165 députés.



"6.214.178 électeurs appelés aux urnes contre 5.517.140 en 2012, pour élire 165 députés (dont 15 venant de la diaspora) contre 150 en 2012, conformément à la réforme constitutionnelle issue du référendum du 20 mars 2016. Tels sont les chiffres bruts de ce scrutin législatif du 30 juillet devant mettre en route la treizième législature du Sénégal" écrit le billettiste de Sud Quotidien.


Le Quotidien qui emprunte le même titre "A vos cartes, prêts, votez !" ajoute : "fin de course ! Les 47 listes candidates en lice pour le contrôle de l’Assemblée nationale seront départagées demain. Mais il y a dans cette compétition une course de fond : celle de 2019. L’autre star du jour pourrait être le taux d’abstention".


"Un vote à nains levés" caricature L’Observateur pour dire que "Sonko, Abdoul Mbaye, Tounkara, Mamadou Guèye…jouent leur avenir". Selon le journal de la Médina "ce sont des novices pour la plupart ou des responsables politiques qui, pour la première fois dans leur cheminement politique, vont à une élection sous leur propre bannière. Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Mamadou Sy Tounkara, Aïssata Tall Sall, Aïda Mbodji, Serigne Mbacké Ndiaye, Ousmane Ngom jouent dimanche, leur va-tout, leur survie politique. Ils devront engranger le maximum de voix pour faire bonne figure".


L’AS par contre fait noter que "Idy, Gackou, Amadou Ba jouent leur destin" avant de revenir sur des "faits marquants d’une campagne agitée".


"Demain sera un grand jour de vérité ! 47 listes vont se disputer les 165 sièges que compte désormais l’hémicycle. Malgré une campagne émaillée de soubresauts, le processus électoral suit son cours" lit-on dans la parution.


Walf Quotidien lui, croit déceler des "Signes annonciateurs d’une pagaille" à la veille du scrutin législatif. Le journaliste de WalfQuotidien estime qu’"au rythme où vont les choses, les fruits acides risquent de tenir la promesse de fleurs fanées. Parce que, d’un bout à l’autre de ce processus électoral qu’on a voulu, coûte que coûte, mener à son terme, le fiasco aura été seul fil conducteur".


"Dimanche de toutes les incertitudes" renchérit Vox Populi qui soutient que "les équations sont nombreuses : cartes d’électeur,
risques d’affrontements et accusations tous azimuts".


Le Soleil appelle également "les Sénégalais aux urnes demain" soulignant que "le matériel électoral (est) en place. Le ministre de l’Intérieur rassure sur les mesures de sécurité".


"Aux citoyens-électeurs qui veulent aller voter paisiblement ce dimanche, jour des élections législatives, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a pris les dispositions utiles pour que le scrutin se déroule dans la paix et la transparence" écrit le journal de Hann.

PON