Les journaux commentent le message de Macky Sall pour le nouvel an
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les journaux commentent le message de Macky Sall pour le nouvel an

Dakar, 2 jan (APS) - Le message à la nation livré par le président Macky Sall à la veille du nouvel an est l’un des sujets les plus commentés par les journaux parvenus lundi à l’APS.

Dans ce discours prononcé samedi soir, le chef de l’Etat a dressé le bilan du gouvernement et a annoncé plusieurs mesures, dont la baisse de 10 % sur le prix de l’électricité.

"Message à la nation du Chef de l’Etat : 2017, année d’actions", titre Le Soleil qui, comme d’autres journaux, évoque les grandes lignes du discours présidentiel. Il donne une liste des principales annonces du président Sall, dont il loue l’"élan réformateur".

"Méthodiquement, il (Macky Sall) a décliné les prochaines étapes du calendrier de projets en cours de finalisation", souligne l’éditorialiste du Soleil.

L’Observateur tire du discours du chef de l’Etat ce titre : "Un cadeau, un bilan, des promesses". Macky Sall a fait le bilan de ses dernières réalisations et a esquissé un programme pour les prochaines années.

"Macky fait son show, l’opposition minimise", titre Sud Quotidien. La Tribune aussi parle de "show" en évoquant le discours du chef de l’Etat, qui "sent la campagne" électorale, selon les termes du journal Le Quotidien.

"Le chef de l’Etat a évité de parler des élections législatives, mais il a quand même fait un bilan, des promesses et des clins d’œil pour obtenir une nouvelle majorité parlementaire le 2 juillet" prochain, commente Le Quotidien.

Certains journaux, dont Vox Populi, L’Observateur et Enquête anticipent sur la séance plénière convoquée lundi matin par l’Assemblée nationale pour examiner un projet de loi concernant le Code électoral. "Assemblée nationale : les députés vont passer de 150 à 165", annonce Vox Populi.

Selon ce journal, lors d’une réunion de la commission des lois de l’Assemblée nationale, le groupe "Benno Bokk Yaakaar" (majorité) a décidé de porter l’effectif des députés à 165, soit cinq de plus que le nombre (10) proposé par le président Macky Sall, pour assurer la représentation des Sénégalais vivant à l’étranger. Selon L’Observateur, les 15 nouveaux sièges vont revenir aux Sénégalais de la "diaspora".

Concernant les élections législatives du 2 juillet 2017, Enquête affirme que "le report se précise", en raison du prochain mois de ramadan, celui du jeûne des musulmans, qui pourrait coïncider avec la campagne en vue de ce scrutin. Concernant le report, "le ramadan a mis tout le monde d’accord", écrit Enquête.

BHC/ESF/ASB