Les journaux commentent le dernier face-à-face de Khalifa Sall avec le juge
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les journaux commentent le dernier face-à-face de Khalifa Sall avec le juge

Dakar, 18 mars (APS) – L’audition du maire de Dakar, Khalifa Sall, par le doyen des juges d’instruction, est largement évoquée par les quotidiens, selon lesquels l’édile de la capitale sénégalaise a nié "en bloc" les faits qu’il est soupçonné d’avoir commis.
 
"Khalifa Sall et compagnie nient en bloc devant le doyen des juges d’instruction", écrit L’As sur sa une. Il rapporte que M. Sall, qui est "poursuivi pour détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux et association de malfaiteurs pour un montant estimé à 1,8 milliard de francs CFA, a catégoriquement nié les faits" lors de son audition, vendredi. 
 
Ses collaborateurs, Amadou Moctar Diop, le coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux de la ville, Mbaye Touré, le directeur administrateur et financier de la municipalité, et Yatma Diaw, le chef de la division chargée des finances et de la comptabilité de la mairie, ont également été auditionnés le même jour, selon L’As.
 
"Des demandes de liberté provisoire seront déposées à partir de lundi", annonce le même journal.
 
D’autres journaux, dont Enquête, confirment le dépôt des demandes de liberté provisoire, dès lundi, par les avocats de Khalifa Sall et de ses collaborateurs.

Enquête va plus loin que ses confrères, concernant cette affaire judiciaire, en annonçant que "le doyen des juges d’instruction, Samba Sall, a pris une ordonnance qui autorise Khalifa Sall à gérer sa municipalité", malgré sa détention.

"L’Agent judiciaire de l’Etat va être entendu lundi, pour sa constitution de partie civile", poursuit le même journal, confirmant que "les inculpés continuent de nier les accusations" portées sur eux.
 
Vox Populi se demande si l’on s’achemine vers un "lundi de tous les espoirs pour Khalifa [Sall]".
 
"L’instruction sur l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar avance à pas de géant", signale L’Observateur, affirmant que "le maire de Dakar réfute toutes les accusations".
 
Dans Sud Quotidien, Ciré Clédor Ly, l’un des avocats assurant la défense de Khalifa Sall et de ses sept collaborateurs poursuivis en même temps que lui, promet de mener les "procédures adéquates pour que cette histoire soit mise à la poubelle".

"Khalifa [Sall] prêche la liberté", écrit Le Quotidien, au sujet du dépôt, lundi, de la demande de mise en liberté provisoire de l’édile de Dakar.
 
Dans ce dossier judiciaire, "il faut s’attendre à tout", affirme Me Ly, cité par Le Quotidien, dans lequel il dénonce "une cabale politique" menée contre le maire de Dakar.
 
La Tribune prédit "un procès de déballages".
 
Parmi les autres sujets évoqués par les quotidiens figure le lancement prévu "dans les trois prochaines années" de "trois agropoles d’un coût de 150 milliards de francs CFA", une annonce faite par le ministre chargé du suivi du Plan Sénégal émergent, Abdoul Aziz Tall, cité par Le Soleil.

Les agropoles sont des espaces où sont développées à la fois, et de manière "intensive", des activités de pêche, d’élevage et d’agriculture, explique M. Tall, qui conduit une délégation sénégalaise à la cinquième édition du Forum international Afrique développement, à Casablanca (Maroc).

ESF