Les jeunes de la commune de Tambacounda réclament leur DAC (responsable)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PROJET

Les jeunes de la commune de Tambacounda réclament leur DAC (responsable)

Tambacounda, 21 août (APS) - Les jeunes de la commune de Tambacounda (est) demandent à disposer de leur domaine agricole communautaire (DAC), à l’instar des autres régions du pays, a indiqué samedi Amadou Bâ, président du conseil communal de la jeunesse. 
 

‘’Toutes les régions ont eu leur DAC, pourquoi pas nous ?’’, a indiqué M. Bâ à l’APS, en marge des activités des Vacances citoyennes, organisées samedi dans le département de Tambacounda. ‘’Quand on parle d’agriculture, Tambacounda ne doit pas être en reste’’, a estimé le président du conseil communal de la jeunesse.

Mame Mbaye Niang a visité samedi matin, un champ communautaire de cinq hectares de maïs dans la commune rurale de Ndoga Babacar, dans le département de Tambacounda, dans le cadre de l’édition 2016 des Vacances citoyennes.

‘’Il (le ministre) avait dit que Tamba aura son DAC’’, a rappelé Amadou Bâ, indiquant qu’en tant que porte-parole de la jeunesse lors d’une audience prévue dans la soirée, il comptait lui ‘’rappeler’’ cet engagement, pour être édifié sur le sort réservé à ce projet de DAC. ‘’Il avait demandé 1.000 hectares (et) il les a eus à Niani Toucouleur’’, a-t-il dit, soulignant que ‘’le DAC est un vieux souhait’’ de la jeunesse de Tambacounda.

Lors d’un forum organisé l’année dernière à la mairie de Tambacounda, dans le cadre de l’édition 2015 des Vacances citoyennes, Mame Mbaye Niang avait annoncé que la région orientale aurait son DAC à la seule condition qu’il y ait une délibération sur les 1.000 ha nécessaires pour l’abriter.

‘’La surface est disponible, c’est l’exécution qui tarde à se faire’’, a encore relevé M. Bâ , notant que les jeunes croyaient que pendant les vacances citoyennes, le ministre viendrait leur parler de DAC. Pour lui, le DAC est une ‘’solution alternative’’ à portée de main, dans une région ‘’gangrenée par le phénomène de l’émigration clandestine’’.

‘’La semaine dernière, deux jeunes (Tambacoundois) ont perdu la vie en Libye’’, en tentant de regagner l’Europe, a-t-il rapporté. M. Bâ a, en outre, déploré l’ ‘’accaparement’’ que les politiques ont voulu faire des activités de vacances citoyennes, qui en réalité, selon lui, s’adressent au conseil régional de la jeunesse, structure ‘’apolitique’’, bien que ses membres puissent par ailleurs avoir leur coloration politique, mais aussi au mouvement associatif.

ADI/ASG