Le vote a démarré presque partout à l’échelle nationale
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-SCRUTIN

Le vote a démarré presque partout à l’échelle nationale

Dakar, 30 juil (APS) – Les élections législatives ont démarré dans la plupart des centres de vote du Sénégal, à Dakar comme à l’intérieur du pays, mais des retards du vote prévu à 8 heures précises ont été constatés dans certaines localités, selon les correspondants permanents et les envoyés spéciaux de l’APS.
 
Les électeurs ont pris d’assaut les bureaux de vote dès sept heures, en attendant impatiemment de pouvoir s’acquitter de leur devoir citoyen, pendant que les présidents des bureaux de vote s’employaient encore au déballage du matériel électoral et à la mise en ordre des listes des votants.
 
Certains d’entre eux ont expliqué ce contretemps par le temps que prenait la disposition des 47 listes (partis, coalitions de partis et listes indépendantes) en lice pour ces élections.
 
Les pluies survenues samedi soir, accompagnées d’un vent violent, ont aussi entraîné quelque désordre.
 
Six millions 214 mille 178 électeurs sont appelés aux urnes pour élire les 165 députés de la 13ème législature depuis l’indépendance du Sénégal en 1960.
 
Quarante-sept listes de candidats se disputeront les sièges ainsi répartis : 105 députés à élire au scrutin majoritaire au niveau départemental (90 pour les 45 départements de l’intérieur du pays et 15 pour la diaspora), et 60 députés à élire au scrutin national. Il s’agit d’un vote à un seul tour. 
 
Les départements de l’étranger sont au nombre de huit : l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Centre, l’Afrique australe, l’Europe de l’Ouest, du Centre et du Nord, l’Europe du Sud, les Amériques et l’Océanie, l’Asie et le Moyen-Orient.
 
La nouvelle carte électorale de l’intérieur du pays comprend 13.989 bureaux de vote, contre 12.381 pour l’ancienne (référendum du 16 mars 2016), soit une augmentation de 1.608 bureaux (12,99%). 
 
Cette hausse, selon le ministère de l’Intérieur, s’explique par l’abaissement du plafond du nombre d’électeurs par bureau de vote (de 900 à 600 électeurs) et par l’augmentation du nombre d’électeurs inscrits. L’ancien fichier était arrêté à cinq millions 517 mille 140 électeurs inscrits.


BK/ESF