Le Sénégalais Baba Dioum, colauréat de l’édition 2019 du
APS
AFRIQUE-AGRIVCULTURE-DISTINCTION

Le Sénégalais Baba Dioum, colauréat de l’édition 2019 du "prix Africa Food’’

Dakar, 7 sept (APS) - L’ingénieur forestier sénégalais Baba Dioum a été désigné colauréat de l’édition 2019 du "prix Africa Food", une distinction qu’il partage avec la vétérinaire et fermière ougandaise Emma Naluyima d’Ouganda, a-t-on appris du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF).

Les deux gagnants vont se partager 100 000 dollars, soit près de 60 millions de francs CFA.

"Baba Dioum s’est construit une réputation autour des marchés et du commerce des produits agricoles. Son travail a contribué à l’évolution des politiques de promotion du commerce agricole transfrontalier en Afrique de l’Ouest", lit-on sur le site Internet du CORAF.

"Pour aider à consolider la position de l’Afrique de l’Ouest sur ce marché, il a créé un réseau régional d’exportateurs de mangues et développé une marque régionale à succès. Il s’est également engagé dans la production de légumes et de pommes de terre pour l’exportatio", ajoute la même source, citant l’AGRA (Alliance for a Green Revolution in Africa).

"Dès 1964, j’ai appris grâce à la foresterie et à l’éducation civique que la satisfaction des besoins à court terme peut aussi être utilisée pour répondre à des perspectives à long term" déclare Baba Dioum dont les propos sont rapportés par les mêmes sources.

A la suite de cette annonce, le CORAF a adressé ses félicitations à Baba Dioum "pour cette reconnaissance extraordinaire". 

Baba Dioum "fait la fierté de la région. Son travail met en lumière l’approche de la régionalité, qui est au cœur de l’intervention du CORAF", a déclaré le directeur général du CORAF, Abdou Tenkouano.

Le Prix africain de l’alimentation met en lumière des initiatives jugées audacieuses et des innovations techniques pouvant être reproduites à travers le continent dans le but de "créer une nouvelle ère de sécurité alimentaire et de possibilités économiques pour tous les Africains".

BK