Le dernier adieu de la nation à Bouba Diop fait le menu des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le dernier adieu de la nation à Bouba Diop fait le menu des quotidiens

Dakar, 5 déc (APS) - Le dernier adieu à l’ancien footballeur international sénégalais Pape Bouba Diop, sous la forme d’un hommage national de grande ampleur, a plongé les quotidiens dans une émotion qui ne laisse que très peu de place aux autres sujets.

La dépouille de l’ancien milieu international sénégalais Pape Bouba Diop, décédé dimanche dernier en France, est arrivée vendredi en fin d’après-midi à Dakar où il sera inhumé ce samedi dans sa ville natale de Rufisque, à la sortie de la capitale sénégalaise.
 
"Pape Bouba, cahier d’un retour au pays natal", affiche à ce sujet le quotidien L’Observateur, selon lequel la dépouille de l’ancien milieu sénégalais, décédé à 42 ans des suites d’une longue maladie, a été accueillie par le chef de l’Etat Macky Sall et ses anciens coéquipiers en équipe nationale.
 
"Comme le héros qu’il était devenu depuis son exploit en ouverture du Mondial 2002 à Séoul contre la France", Pape Bouba Diop "a été décoré à titre posthume à la dignité de Grand officier dans l’ordre national du Lion", sans compter que le futur musée du football du stade de Diamniadio va porter le nom de Pape Bouba Diop, rapporte L’Observateur.
 
"Le +musée du foot+ du stade olympique portera son nom", confirme Le Quotidien, journal qui affirme par ailleurs que Pape Bouba Diop est le premier sportif élevé au grade de Grand officier dans l’Ordre national du lion.
 
Au royaume de l’immortalité, les journaux rivalisent d’imagination et de formules pour évoquer Pape Bouba Diop, de Walfquotidien ("Pape Bouba Diop immortalisé dans le marbre") à L’As ("Pape Bouba au panthéon des immortels"), en passant par Vox Populi ("Macky immortalise Pape Bouba").
 
Et ce dernier quotidien de rapporter plusieurs déclarations rendant compte de la reconnaissance de la nation à l’égard du défunt, à commencer par ces propos du chef de l’Etat comparant Pape Bouba Diop à "un rayon de soleil qui illumine tout sur son passage".
 
Il y a aussi ceux de Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) : "Tu incarnais sur le terrain, à toi seul, les symboles de notre nation". Surtout il y a l’interpellation de El Hadj Diouf, son ancien coéquipier en équipe nationale : "Le meilleur hommage à notre champion : une victoire finale à la CAN, au Cameroun".
 
"Par ton œuvre grandiose, tu ne mourras jamais", déclare par ailleurs le chef de l’Etat Macky Sall dont les propos sont rapportés par le quotidien sportif Stades. 
 
"Adieu Gaïndé", affiche Le Soleil qui utilise la même formule que Sud Quotidien, mot pour mot, pour un dernier au revoir au "vaillant Lion" devenu immortel, écrit le premier de ces deux quotidiens.

 
 

BK