Le Covid-19 revient avec force dans les quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le Covid-19 revient avec force dans les quotidiens

Dakar, 7 mai (APS) – La course au remède miracle contre le Covid-19, la ‘’désertion’’ des malades dans les services sanitaires en raison de la pandémie de coronavirus et la hausse des cas préoccupent les quotidiens reçus jeudi à l’APS. 

 

‘’Les cas positifs crèvent le plafond’’, écrit WalfQuotidien, qui fait remarquer, sur la base du dernier bilan donné par le ministère de la Santé, que ‘’la situation (…) prend une courbe ascendante au Sénégal’’, où ‘’le nombre de cas positifs ne cesse d’augmenter’’. 

 

Mercredi, le ministère de la Santé a annoncé 104 nouvelles infections au Covid-19, un record en vingt-quatre heures depuis la présence de la maladie au Sénégal. 

 

‘’Le Covid-19 de plus en plus menaçant’’, constate L’As. 

 

Cent-quatre cas recensés en vingt-quatre heures, trois morts pendant la même durée, dont un homme de 37 ans, détaille le même journal. ‘’Compte tenu de l’âge relativement jeune de la victime (37 ans), il est établi que la maladie à coronavirus peut être fatale à toutes les couches de la population’’, lit-on dans L’As. 

 

Le Témoin Quotidien relève ‘’l’exception du 12e patient’’. ‘’Pour la première fois, un patient âgé de moins de 50 ans a succombé à la pandémie [de coronavirus] dans notre pays’’, souligne-t-il, rappelant que les autres victimes faisaient partie du ‘’troisième âge’’ ou s’en approchaient. 

 

En raison de l’âge de la 12e personne décédée des suites du Covid-19 au Sénégal, Source A écrit : ‘’Ceux qui pensent que la maladie à coronavirus fait uniquement des victimes chez les personnes du troisième âge se trompent lourdement. 

 

— - ‘’Dérives et errements‘’ --- 

 

‘’Deux premières douloureuses au Sénégal’’, fait remarquer EnQuête, ajoutant que le pays ‘’a enregistré hier (mercredi) son plus lourd bilan quotidien depuis le début de la pandémie’’, avec la mort de trois personnes. 

 

Tribune, lui, semble s’inquiéter de ce qu’il considère comme du mutisme chez les leaders de l’opposition, au moment où le plan de riposte du gouvernement contre le Covid-19 connaît des ‘’failles inquiétantes’’. 

 

‘’Malgré les dérives et errements constatés dans la gestion du fonds [destiné] à la riposte contre le Covid-19, avec des marchés de gré à gré (…), le pouvoir ne semble pas inquiété’’, affirme Tribune. 

 

‘’Même l’opposition, qui d’habitude ne ratait aucune occasion pour clouer ce régime au pilori, est devenue aphone’’, ajoute-t-il. Tout le monde, selon Tribune, estime que ce n’est pas le [bon] moment de critiquer ou de taper sur le pouvoir parce que le temps est à l’union sacrée pour bouter le coronavirus, cet hôte indésirable, hors du Sénégal’’. 

 

Le silence n’est pas total, car, selon WalfQuotidien, les ministres Mansour Faye et Abdoulaye Diouf Sarr sont ‘’dans le viseur des activistes’’, qui protestent contre ‘’le scandale du riz’’ et la ‘’nébuleuse dans l’achat d’équipements et de médicaments’’. 

 

‘’Les activistes de Frapp (le mouvement dirigé par Guy Marius Sagna) et les Forces démocratiques du Sénégal (dirigé par l’universitaire Babacar Diop) ouvrent un nouveau front contre le ministre de la Santé (Abdoulaye Diouf Sarr). Suspectant une nébuleuse dans l’achat des équipements et médicaments d’une valeur de deux milliards de francs CFA, ces activistes exigent la démission de Mansour Faye (ministre du Développement communautaire) et demandent des explications à Abdoulaye Diouf Sarr’’, lit-on dans WalfQuotidien. 

 

— - ‘’Désertion’’ --- 

 

Le Témoin Quotidien consacre un dossier à l’artemisia, la plante avec laquelle a été fabriqué le Covid-Organics, le remède que Madagascar recommande au monde entier pour traiter le Covid-19. 

 

‘’Il a été démontré que l’artemisia soigne le paludisme aussi efficacement que la chloroquine. Si la chloroquine soigne le coronavirus, l’artemisia aussi’’, démontre sommairement Le Témoin Quotidien, qui pose la question de savoir pourquoi ne pas recourir à l’artemisia, ‘’une plante aux multiples bienfaits’’. 

 

‘’Face à l’impuissance des puissances occidentales et à l’impossibilité pour les grands scientifiques d’Amérique, d’Europe et d’Asie de trouver un remède ou un vaccin contre le coronavirus, le Covid-Organics gagne (…) du terrain en Afrique’’, écrit Source A. 

 

‘’Depuis son lancement par Madagascar, le 20 avril, la tisane de la Grande Île semble susciter de l’espoir dans le continent’’, poursuit le même journal. 

 

EnQuête a constaté ‘’la désertion’’ dans certains services hospitaliers que ‘’les diabétiques, les hypertendus et les insuffisants rénaux rechignent à fréquenter, sauf par obligation’’, car ils sont ‘’effrayés’’ par le Covid-19, lequel est traité dans certains des hôpitaux chargés de les soigner. 

 

‘’Les hôpitaux malades du coronavirus’’, souligne-t-il, expliquant que ‘’l’horloge sanitaire nationale est, depuis plus de deux mois maintenant, réglée à l’heure du coronavirus’’.

ESF/AKS