La presse commente l’état d’urgence et le couvre-feu
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La presse commente l’état d’urgence et le couvre-feu

Dakar, 24 mars (APS) - Toute la presse quotidienne se fait l’écho ce mardi de l’état d’urgence et du couvre-feu annoncés lundi soir par le chef de l’Etat, Macky Sall, en vue d’endiguer la propagation du coronavirus au Sénégal. 
 
Le Soleil retient surtout ce propos du président Sall qui déclare à l’endroit de ses compatriotes que ‘’l’heure est grave’’.
 
Citant le chef de l’Etat dont il publie in extenso le message à la Nation, le quotidien national souligne que ‘’d’un premier cas déclaré le 2 mars, nous sommes aujourd’hui à 71 malades sous traitement dans les 4 arrondissements de Dakar, ainsi qu’à Mbao, Yeumbeul, Guédiawaye, Rufisque, Touba, Mbour, Thiès, Popenguine, Saint-Louis et Ziguinchor’’.
 
Le journal indique que l’état d’urgence, principale décision prise par le chef de l’Etat, est une ‘’une mesure exceptionnelle, prévue en des temps difficiles et graves et dont la dernière date de l’année 1988 […]’’. Elle est ‘’une restriction de libertés’’, selon un juriste consulté par le journal.
 
Le quotidien Enquête indique que ‘’les autorités administratives prendront toutes les dispositions ‘’ pour l’application ‘’sans délai’’ de cette mesure entrée en vigueur depuis minuit.
 
Le journal explique que selon le chef de l’Etat, ‘’l’épidémie, qui était confinée à un seul foyer, s’est étendue à d’autres localités du pays’’. C’est la preuve que ‘’le virus gagne du terrain’’, a averti Macky Sall, insistant sur la gravité de l’heure.
 
Le journal informe que cet état d’urgence est assorti d’un couvre-feu de 20 h à 6h du matin, relevant que la police ‘’mobilise plus de 5.500 éléments’’.
 
Sud Quotidien souligne qu’il y a ainsi un ‘’renforcement des mesures de confinement dans la riposte contre Covid-19’’, avec l’instauration de l’état d’urgence et d’un couvre-feu. Le quotidien du Groupe Sud Quotidien annonce que le Fonds de risposte et de solidarité contre les effets du Covid-19, Force-Covid 19, sera doté d’un montant de 1.000 milliards de francs CFA.
 
‘’L’Etat muscle sa riposte’’, titre pour sa part WalfQuotidien. Le journal signale que 50 milliards seront débloqués pour l’aide alimentaire d’urgence. Le journal annonce que des mesures fiscales générales et spécifiques sont prévues en soutien aux entreprises ainsi que 200 milliards de remise fiscales.
 
‘’Macky sort l’artillerie lourde’’, titre à son tour le quotidien L’As, la Une illustrée d’une photo du président Sall entouré de militaires. Le journal observe qu’’’après l’interdiction des rassemblements, le Sénégal passe à la vitesse supérieure dans l’endiguement de la pandémie de coronavirus’’, avec les nouvelles mesures annoncées lundi. Il signale que ‘’le transport inter-urbain sera à l’arrêt, le temps de l’état d’urgence décrété par le président de la République’’.
 
Le Témoin Quotidien souligne en une que ‘’Macky montre sa force’’, notant qu’à l’instar du président français Emmanuel Macron, Macky Sall a ’’ annoncé la guerre à l’ennemi’’, mais également ’’mis les moyens et pris les mesures fortes qu’il faut [...)’’.
 
Le quotidien L’Observateur parle d’une ‘’guerre sur mesures’’ lancée ainsi par le président. Le journal note que ‘’peu avant son adresse à la Nation de 20h, le président de la République a signé le décret n°2020-830 du 23 mars 2020 proclamant l’état d’urgence sur le territoire national’’. Il s’agit d’un décret comprenant trois articles, détaille journal, selon qui ‘’les restrictions montent d’un cran’’ et ‘’les libertés sont réduites’’.
 
Et toute la détermination du chef de l’Etat se lit à travers cette phrase du chef de l’Etat reprise par Vox Populi : ‘’Ne laissons au virus ni la vie ni vos vies’’. Le journal détaille le contenu de la Loi n°69-29 du 29 avril 1969 sur l’état d’urgence.
 
Pour Le Quotidien, c’est ‘’la thérapie’’ que le chef de l’Etat propose contre le virus qui poursuit son expansion dans le monde. Le journal signale qu’il recevra l’opposition ce mardi, tout en précisant que le nombre de cas testés positifs est désormais de 71, après la détection de 12 nouvelles contaminations, lundi.
 
Tribune évoque "une guerre totale’’ avec des ‘’mesures drastiques’’.

ASG