La politique en vedette dans les quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La politique en vedette dans les quotidiens

Dakar, 26 sept (APS) – ‘’Reconfiguration’’, ‘’recomposition’’ et ‘’décomposition’’ de l’espace politique sénégalais sont largement abordées par les quotidiens reçus samedi à l’Agence de presse sénégalaise (APS). 
 
Enquête ouvre sur la ‘’reconfiguration’’ de l’espace politique, affiche en Une ‘’La course aux grands ensembles’’ et relève : ‘’Wade flirte avec Macky, Idirssa Seck étale son charme devant Malick Gackou, Papa Diop, El Hadj Issa Sall….Aminata Mbengue Ndiaye drague Khalifa Sall’’.
 
‘’Le rapprochement entre Abdoulaye Wade et Macky Sall instaure le qui-vive dans le landerneau politique. Depuis que cette éventualité est agitée, chaque entité tente de se réorganiser pour ne pas être laissée en rade. Dans ce contexte, ce sont les petits poucets qui risquent d’être rayés de la scène’’, écrit le journal.
 
Le Quotidien évoque également ‘’une recomposition des coalitions’’ et souligne que l’opposition ‘’joue locales’’.
 
Selon ce journal, ‘’on n’y est pas encore, mais les prochaines élections locales suspendues aux conclusions du dialogue politique pourraient donner une idée de ce que seront les législatives ou la présidentielle de 2024’’.
 
‘’En attendant, les camps de l’opposition s’affrontent à distance et par affinité. Parce que deux choses ont fait bouger les….choses : la libération de Khalifa Sall et les retrouvailles Macky-Wade’’, souligne Le Quotidien.
 
Walfadjri constate aussi une ‘’recomposition-décomposition’’ du jeu politique en perspectives des prochaines élections. ‘’On assiste à une reconfiguration de l’espace politique tant du côté de la mouvance présidentielle que de l’opposition. Macky Sall renforce son camp, Idrissa Seck cherche une nouvelle coalition, Sonko, Khalifa Sall et le PDS jouent en solo’’, écrit la publication.
 
L’Observateur s’intéresse à la ‘’nouvelle alliance’’ de l’opposition formée par Idrissa Seck, Issa Sall, Madické, Pape Diop, Hadjibou Soumaré et Malick Gackou. Selon le journal, ‘’portée à la connaissance des Sénégalais via un communiqué, la nouvelle alliance de l’opposition ne serait autre qu’une future probable alliance électorale, qui écarte déjà Ousmane Sonko et pourrait principalement profiter à Idrissa Seck’’.
 
A propos de Idrissa Seck, Sud Quotidien annonce qu’il est ‘’très attendu’’ ce week-end au séminaire de la jeunesse nationale de son parti, Rewmi, après un long silence. 
 
Le Soleil met en exergue la célébration à Paris des 70 ans de la maison d’édition Présence africaine ou ‘’la Tribune de la conscience noire’’. ‘’Un exaltant parcours de 70 ans fêté’’, dit le journal qui se fait écho des propos du chef de l’Etat sénégalais qui a assisté à la cérémonie.
 
‘’Mon ambition pour le Sénégal est qu’il reste la terre nourricière des arts et de la culture africaine. Alioune Diop est immortel par son œuvre’’, a dit Macky Sall.
 
En 1949, deux ans après avoir créé la revue Présence africaine, le Sénégalais Alioune Diop fonde la maison d’édition du même nom. 
 
’’L’objectif est de fournir aux penseurs, écrivains et chercheurs d’Afrique et de la diaspora, un espace de création et une caisse de résonnance permettant à leurs productions littéraires et scientifiques, de connaître de meilleures conditions de diffusion et d’accessibilité à travers le monde’’, lit-on sur le site de la maison d’édition dont le catalogue compte 278 auteurs.
 
Tribune s’inquiète de ‘’l’insécurité galopante’’ et rapporte qu’’’un homme a été balafré au coupe-coupe par des agresseurs qui ont emporté ses 5 millions de francs CFa’’ aux HLM Grand-Yoff, dans la banlieue dakaroise.
 
Suivi, au sortir d’une banque, après avoir pris un taxi, l’homme a été attaqué au coupe-coupe et blessé par des agresseurs qui étaient à bord d’un scooter, selon le journal.
 
OID