La plainte annoncée de  Franck Timis et la victoire des Lions au menu
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La plainte annoncée de Franck Timis et la victoire des Lions au menu

Dakar, 10 oct (APS) - La victoire des Lions contre le Cap-Vert peine à éteindre la polémique sur le gaz et le pétrole, plusieurs journaux reçus lundi à l’APS se faisant l’écho de la plainte annoncée de l’homme d’affaires australo-roumain Franck Timis contre des personnalités sénégalaises.
 
Le Quotidien L’As, par exemple, annonce que le président-directeur général de Timis Corporation "a mis à exécution sa menace de poursuivre en justice 21 personnalités de l’opposition et des membres de la Société civile pour diffamation".
 
Me El Hadj Diouf, l’avocat commis par Franck Timis,"’va déposer la plainte aujourd’hui (lundi) et citera à témoins Samuel Sarr, Karim Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye et l’ancien président Me Abdoulaye Wade", précise le journal.
 
"Timis a tenu promesse. Le voilà qui sera conseillé par l’extraordinaire El Hadj Diouf connu pour ses plaidoiries peu ordinaires au palais de Justice, mais surtout dans les médias", souligne La Tribune
 
"Timis dépose sa plainte aujourd’hui", lundi, assure de son côté Le Témoin quotidien. "Suite et sans fin dans la polémique autour des allégations de l’opposition sénégalaise sur le rôle présumé d’Aliou Sall dans l’installation et les opérations de Pétro Tim au Sénégal", fait observer Enquête.
 
"Souvent cité dans l’affaire Pétro-Tim qui défraie toujours la chronique, le maire de Guédiawaye", Aliou Sall, par ailleurs frère du président Macky Sall, "est indexé par l’opposition et la Société civile comme étant au centre d’une nébuleuse dans la filière du pétrole et du gaz trouvés au Sénégal", commente le même journal.
 
"Depuis quelques temps, l’odeur du pétrole et du gaz pollue l’atmosphère. Alors que les immenses gisements contenus dans le sous-sol sénégalais ne sont pas encore exploités, des fuites émanant de certains blocs ont été signalées", écrit La Tribune dans une allusion imagée à cette polémique.
 
"Selon certaines accusations persistantes, Aliou Sall serait à l’origine de ces échappées de gaz et de pétrole. Après l’Etat APR qui a fait des pieds et des mains pour colmater sans succès les brèches ouvertes par le frangin du président avec forces menaces brandies par le PM, c’est au tour de Franck Timis de monter au créneau", poursuit le journal.
 
"Du dossier pétrolier à l’affaire d’Etat", résume le quotidien L’Observateur selon lequel Franck Timis, "décrit par les opposants comme un homme d’affaires peu scrupuleux, fait l’objet de tous les fantasmes".
 
Il n’en fallait pas plus pour que l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, dans des propos rapportés par Sud Quotidien, invite le président Macky Sall "à briser le silence" et à "éclairer la lanterne des Sénégalais" au sujet de ces contrats pétroliers qui font polémique.
 
De même, si l’on en croit le quotidien Le Soleil, des guides religieux "appellent à, la sérénité" sur la même question. "Touba et Thiénéba prient pour l’union des cœurs", suite à une rencontre entre une délégation du parti présidentiel et les khalife général des mourides et de Thiénéba, samedi, rapporte Le Soleil. 
 
La même délégation de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) avait rencontré vendredi les autorités religieuses de Tivaouane et Ndiassane, si l’on en croit la même publication.
 
Loin, vraiment, de cette polémique, la victoire (2-0) des Lions sur les Requins bleus du Cap-Vert, samedi à Dakar, dans le cadre de la première journée du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, s’impose comme l’autre sujet majeur traité par le livraison du jour de la presse quotidienne.
 
"Les Lions prennent le cap", affiche Le Quotidien à sa Une, illustrée d’une photo des deux buteurs sénégalais, Diao Keîta Baldé et Moussa Sow. Le journal signale que le Sénégal "a fait une bonne entame des éliminatoires du Mondial 2018 en dominant (2-0) le Cap-Vert".
 
"Un succès somme toute logique et qui marque l’empreinte de Diao Baldé Keïta, buteur et passeur décisif. Du coup, les hommes de Aliou Cissé, suite au nul (1-1) entre le Burkina Faso et l’Afrique du Sud, prennent la tête du groupe D’’ des éliminatoires, zone Afrique, ajoute Le Quotidien.
 
"Le départ rêvé", selon Enquête, qui revient sur le bon départ des Lions, en même temps que d’autres quotidiens tels que Stades et l’As, entre autres. "Diao Baldé lance les Lions" et "enflamme Léopold Senghor", le stade ayant abrité ce match, à Dakar, note Le Populaire.
 
BK/SD