La pandémie du Covid-19 à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La pandémie du Covid-19 à la Une

Dakar, 11 avr (APS) – La crise sanitaire engendrée par le nouveau coronavirus (Covid-19) préoccupe les quotidiens reçus samedi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le gouverneur de la région de Dakar ‘’ferme les commerces non essentiels et les plages…’’, selon le journal Le Quotidien qui affiche à sa Une : ‘’durcissement des mesures restrictives à Dakar, capitale-test’’.
 
La Tribune signale des rassemblements dans plusieurs zones de Dakar et titre : ‘’Voyage dans le virus de l’inconscience’’.
 
Dans le journal Libération, le ministre de la Santé lance : ‘’Ne dormons pas sur nos lauriers’’. ‘’La seule courbe qui nous préoccupe est celle du nombre de cas positifs au coronavirus’’, dit Abdoulaye Diouf Sarr. 
 
S’intéressant à la courbe épidémiologique, L’As fait ce constat : ‘’Le nombre de guéris dépasse les hospitalisés’’.
 
A ce jour, 265 cas ont été déclarés positifs au Sénégal dont 137 guéris. Deux patients sont décédés et un autre a été évacué en France à la demande de sa famille. Les 125 patients restants sont sous traitement dans les établissements de santé.
 
Concernant les menaces sur les emplois, le quotidien L’As affiche à la Une : ‘’Macky Sall interdit tout licenciement’’.
 
Le président de la République a pris une ordonnance pour interdire les licenciements et garantir des revenus aux travailleurs mis en chômage technique durant la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le ministre du Travail, Samba Sy.
 
L’ordonnance du chef de l’Etat ‘’vise, dans les limites de la durée de la loi d’habilitation, d’une part, à interdire le recours au licenciement, d’autre part, à garantir un revenu au travailleur mis en chômage technique’’, a dit M. Sy lors d’un point de presse.
 
‘’L’ordonnance comporte des mesures comme l’interdiction, durant la pandémie de Covid-19 et dans les limites de temps de la loi d’habilitation (…) du 2 avril 2020, de tout licenciement autre que celui motivé par une faute lourde du travailleur‘’, a-t-il précisé.
 
Cette mesure prise par le chef de l’Etat oblige les employeurs à ‘’rechercher, avec les délégués du personnel, des solutions alternatives telles que la réduction des heures de travail, le travail par roulement, l’anticipation des congés payés, le redéploiement de personnel, le travail à temps partiel’’, pour éviter les licenciements, selon Samba Sy.
 
Le niveau de rémunération d’un travailleur en chômage technique ne saurait être inférieur ni au salaire minimum interprofessionnel garanti, ni à 70 % de son salaire moyen net des trois derniers mois d’activité, a indiqué le ministre du Travail.
 
Commentant cette mesure, Sud Quotidien titre : ‘’L’Etat confine le patronat’’.
 
Enquête s’intéresse aux impacts du Covid-19 sur les entreprises sénégalaises et s’exclame à la Une : ‘’Stopper l’hémorragie’’.

‘’Plongée dans un coma profond, l’économie sénégalaise, malgré les nombreuses mesures prises par le gouvernement, risque de vivre l’une des pires tragédies de son histoire à cause de la pandémie du Covid-19’’, écrit le journal.
 
Le Soleil souligne que 458 donateurs ont contribué à la lutte contre le Covid-19 à hauteur de 29 627 100 104 francs Cfa. Selon le journal, ‘’l’appel lancé par le président de la République (…..) il y a seulement 18 jours rencontre une très forte adhésion’’.
 
L’Observateur annonce que le chef de l’Etat ‘’sort au Palais aujourd’hui pour lancer le convoyage de l’aide alimentaire destinée aux populations’’. 
 
OID