La ’’grogne’’ des Sénégalais établis en Espagne, sujet le plus en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La ’’grogne’’ des Sénégalais établis en Espagne, sujet le plus en exergue

Dakar, 17 mars (APS) - Les quotidiens parvenus samedi à l’APS traitent de plusieurs sujets parmi lesquels le meurtre de deux ressortissants sénégalais en Espagne et l’achoppement des négociations gouvernement-syndicats d’enseignants autour des revendications de ces derniers.

"Deux Sénégalais tués à Madrid en 24 heures. Un 3e dans le coma", affiche le quotidien L’Observateur, selon lequel une manifestation qui a été organisée par la communauté sénégalaise en Espagne, "suite au décès du jeune Mambèye Ndiaye, a viré au drame".
 
"L’incident a eu lieu dans la soirée du jeudi 15 mars 2018 à Madrid", précise le quotidien national Le Soleil, citant un communiqué du gouvernement selon lequel "ce drame (est) intervenu à la suite d’une course poursuite" avec la police espagnole. 
 
"Un autre Sénégalais, Ousseynou Mbaye, blessé par les policiers, est décédé hier à l’hopital. Ce qui porte à deux le nombre de Sénégalais tués dans le pays en moins de 48 heures. Un 4e Sénégalais lui aussi sérieusement blessé, est dans un état clinique très inquiétant", écrit L’Observateur.
 
Après le décès du premier, "harcelé jusqu’à ce que mort s’en suive par les policiers, c’est au tour d’Ousseynou Mbaye de rendre l’âme. Il est mort après avoir reçu un projectile lors d’une manifestation de protestation contre la mort de Ndiaye, qui a dégénéré", rapporte également Vox Populi.
 
"Emeutes à Madrid", affiche L’As. "La grogne des Sénégalais" d’Espagne, qui "ont du mal à comprendre ce qui leur arrive dans ce pays de Mariano Rajoy", le Premier ministre espagnol, renchérit Enquête. 
 
"La liste macabre de nos compatriotes tués en Espagne s’allonge", relève le quotidien L’As, avant d’ajouter que de Brasilia où il se trouvait, le ministre des Affaires étrangères, Me Sidiki Kaba, "a fait convoquer l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal".
 
Selon Le Soleil, le gouvernement sénégalais "a immédiatement saisi les autorités espagnoles compétentes pour qu’une enquête soit diligentée afin de déterminer les causes et les circonstances de la mort de Mame Mbaye Ndiaye".
 
Plusieurs journaux ouvrent également sur les négociations entre le gouvernement et les enseignants autour de leurs revendications, à l’image du quotidien Enquête. "Le dialogue de sourds", souligne ce quotidien, faisant savoir que les deux parties se sont rencontrées vendredi, sans pouvoir concilier leurs positions.

"Etat et syndicats rament à contre-courant", souligne Sud Quotidien via sa manchette. Le journal ajoute que l’indemnité de logement "bloque les pourparlers". Et Vox Populi de préciser que les négociations "butent sur la revalorisation fixée à 75.000 francs CFA".
 
Si l’on en croit Le Soleil, le gouvernement "propose une hausse de 25% de l’indemnité de logement, les enseignants exigent plus".
 
 

BK/SBS