La Covid-19 et le Conseil constitutionnel à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La Covid-19 et le Conseil constitutionnel à la Une

Dakar, 24 juil (APS) – La pandémie de Covid-19 et les dernières décisions du Conseil constitutionnel sont au menu des quotidiens reçus samedi à l’APS.

Dans sa livraison du jour, L’As met en exergue ‘’la proportion inquiétante’’ de la Covid-19 avec 28 décès et 2288 nouvelles contaminations enregistrés en 3 jours et note que ‘’même les cliniques sont débordées’’.

Le journal cite le ministre de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr qui fait savoir que ‘’beaucoup de jeunes sont dans les centres de traitement des épidémies (CTE) et en cas graves’’.

A ce propos, Le Quotidien parle de ‘’péril +jeunes+’’ à cause des ‘’ravages’’ provoqués par le variant delta dans cette frange de la population.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a déclaré avoir recensé 1.041 nouvelles contaminations de Covid-19 et 8 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

Depuis le début de l’épidémie sur son territoire, le Sénégal a officiellement dénombré 55.861 cas positifs au nouveau coronavirus. Parmi les personnes ayant déjà contracté le virus 44.611 ont depuis recouvré la santé, 1.264 en sont mortes et 9.985 sont encore sous traitement.

S’agissant de l’évolution de la pandémie sur le territoire national, L’Observateur constate que Dakar, Mbour, Thiès, Mbacké et Saint-Louis ‘’sont ces départements à forts taux de contamination’’.

Le journal annonce que le ministre de la Santé a procédé vendredi au lancement de la vaccination avec le vaccin Johnson.

Les quotidiens reviennent largement sur la réaction de l’opposition après le rejet de ses recours par le Conseil constitutionnel qu’elle avait saisi suite aux modifications apportées aux Code pénal et de procédure pénal dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et au Code électoral. Toutefois, elle avait estimé que la juridiction ne pouvait pas délibérer faute de quorum.

En effet, le Conseil Constitutionnel est composé actuellement de quatre (4) membres sur sept. Un membre est décédé le 03 janvier 2021 et pour les deux autres nommés le 26 juin 2015, leur mandat de 6 ans, non renouvelable, a pris fin le 25 juin 2021.

Selon L’As, ‘’la composition du Conseil constitutionnel créé la polémique’’ étant donné que la juridiction ‘’ne peut délibérer qu’en présence de tous ses membres, sauf empêchement temporaire de trois d’entre eux au plus, dûment constaté par les autres membres’’.

Vox Populi note que ‘’les Sages et leur président sont accusés d’usurpation de pouvoirs présidentiels’’.

Dans Sud Quotidien, le député Cheikh Bamba Dièye soutient que ‘’le Conseil constitutionnel s’est réuni en toute illégalité pour rejeter notre recours’’.

Le M2D (opposition) dénonce cette décision dans Le Quotidien, estimant que ‘’les juges démontrent leur allégeance à un homme plutôt qu’aux lois’’.

OID