Khalilou Fadiga :
APS
SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL

Khalilou Fadiga : "La CAN est une compétition-piège par excellence"

Ziguinchor, 12 jan (APS) – La Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football est "une compétition-piège par excellence", qui n’admet que très peu de certitudes, juge l’ancien attaquant des Lions, Khalilou Fadiga.
 
"En réalité, il faut se méfier de tout le monde. Il faut se méfier de trop de certitudes. Je suis bien placé pour vous dire que la CAN est une compétition-piège par excellence", a insisté Fadiga dans un entretien publié sur le site officiel de la Confédération africain e de football (CAF).
 
Khalilou Fadiga, membre du groupe d’étude technique et ambassadeur de la CAF pour la 31ème CAN, prévue au Gabon du 14 janvier au 5 février, a invité les Lions du football à faire montre d’une "farouche volonté de décrocher le trophée".
 
Dans cette perspective, ils doivent "se méfier de l’Algérie, du Cameroun et d’un Gabon à domicile", a souligné Khalilou Fadiga, qui a joué deux CAN avec le Sénégal, en 2000 (Nigéria-Ghana) et 2002 (Mali).
 
"Ce serait fantastique que le Sénégal remporte le titre. Nous avons de grands joueurs, un bon entraîneur, de grands fans et tout le pays attend avec impatience ce moment. Les Lions doivent nous prouver qu’ils ne sont pas au Gabon pour passer un bon moment (…)", a souligné l’ancien numéro 10 de l’équipe nationale.
 
Interpellé sur les deux dernières participations de l’équipe du Sénégal, éliminée chaque fois dès le premier tour, Fadiga a évoqué des problèmes techniques. 
 
"(...) Il y avait des entraîneurs qui sont partis au milieu de la campagne, quelque chose qu’Aliou Cissé ne fera jamais parce qu’il est plus Sénégalais que vous pouvez imaginer", a assuré Khalilou Fadiga, membre de la commission technique de la CAF.
 
Il a par ailleurs indiqué que la génération 2002 des Lions a généré des "entraineurs de qualité", à l’image de Lamine Diatta, Omar Daff et Aliou Cissé, se félicitant du management du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor qui "s’implique bien dans le soutien aux joueurs et aux techniciens". 
 

MTN/BK