Ismaïla Madior Fall :
APS
SENEGAL-GOUVERNANCE-JUSTICE

Ismaïla Madior Fall : "Des membres du parti au pouvoir, condamnés, remboursent les sommes en cause"

Dakar, 19 fév (APS) – Ismaïla Madior Fall réfute les accusations d’une justice focalisée sur les opposants, assurant que des membres du parti au pouvoir ont aussi été condamnés et remboursent aujourd’hui les sommes en cause.
 
"Évidemment ! Des membres du parti au pouvoir ont aussi été condamnés, et d’autres épinglés par la Cour des comptes – ils remboursent aujourd’hui les sommes en cause. Personne ne parle d’eux car ils ne sont pas candidats à la présidentielle", a défendu le ministre de la Justice dans un entretien publié mardi sur le site de jeune Afrique.
 
A la question de savoir "Qui sont-ils ?", Ismaïla Madior Fall a répondu : "Je ne révélerai pas leur nom, inutile de les vilipender".
 
Sur une publication des rapports de l’Inspection générale d’État (IGE), le ministre a rappelé que cette institution "qui rend compte directement à la présidence, a pour mission de contrôler, monitorer, voire sanctionner, les ministres ou les fonctionnaires".
 
’’C’est donc au chef de l’État de décider si ses rapports doivent être rendus publics ou non. Quand il les reçoit, il peut les transmettre à la justice si certains faits sont qualifiés de délits ou de crimes. Rien d’anormal à cela", a-t-il soutenu.
 
Parlant de la Cour des comptes, il a expliqué qu’elle "est une institution indépendante de l’exécutif et du Parlement, qui publie son travail sans demander l’avis du président".
 
Selon le ministre, "au Sénégal, on ne critique la justice que lorsqu’elle vise des candidats à la présidentielle". 
 
"Il n’y a pas eu beaucoup d’affaires concernant des opposants, mais c’est de celles-là qu’on parle le plus", ajoute-t-il.
 
"Il y a malheureusement beaucoup de cas de détention abusive dans les prisons sénégalaises : certains détenus attendent parfois quatre ou cinq ans avant d’être jugés. Or personne ne parle d’eux", note-t-il.


OID/ASB