Un officiel pour une recherche axée sur l’augmentation de la production de connaissances
APS
SENEGAL-SOCIETE-DEVELOPPEMENT

Un officiel pour une recherche axée sur l’augmentation de la production de connaissances

Saly-Portudal (Mbour), 18 déc (APS) - Le professeur Amadou Thierno Gaye, directeur général de la recherche et de l’innovation au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, préconise des politiques de recherche orientées vers l’augmentation de la production de connaissances, pour l’atteinte des politiques de développement.

"Nos politiques de recherche doivent s’orienter vers l’augmentation de la production de connaissances, desquelles on pourra tirer les solutions pour l’atteinte des objectifs de développement, pour le bénéfice de la société et du progrès humain", a-t-il notamment déclaré.

M. Gaye intervenait mardi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), au terme d’un atelier de partage des textes portant sur l’organisation et la gouvernance de la recherche au Sénégal.

Il a rappelé que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ambitionne d’arriver à ce que la recherche soit orientée principalement vers la satisfaction des besoins des populations, la prise en charge des politiques publiques.

De même la recherche devrait-elle permettre "la nécessaire veille qu’assure la recherche fondamentale’’, a souligné le directeur général de la recherche et de l’innovation au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

"Le Sénégal est disposé à contribuer, par son système d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation, globalement, à l’agenda 2030 des Nations unies par la matérialisation de la stratégie science technologie et innovation 2024 de l’Union africaine (UA), en même temps que ses objectifs d’émergence", a-t-il indiqué.

M. Gaye rappelle que l’objectif stratégique 3 du Plan d’action prioritaire 2 (PAP2) du PSE vise à "promouvoir la recherche et l’innovation au service du développement en phase avec les ambitions du pays en matière de relèvement de la productivité et d’accélération de la transformation structurelle".

Dans cette perspective, "la recherche et l’innovation doivent proposer des solutions efficaces et opérationnelles",a -t-il estimé.

Il a ainsi évoqué la nécessité d’actions structurantes devant consister à développer l’écosystème de recherche et d’innovation pouvant favoriser les relations formation, recherche, innovation et création d’entreprises innovantes.

"Ce nouvel environnement de recherche et l’écosystème de recherche et d’innovation mis en place vont positionner le Sénégal comme un pôle d’excellence régional en STI et permettra d’attirer des talents sénégalais, africains et du monde entier et de grandes entreprises", a-t-il dit.

Selon lui, "un cadre de gouvernance de la recherche approprié est nécessaire pour faire de la recherche et de l’innovation un pilier du développement socio-économique, social et culturel".

Il ressort toutefois du diagnostic du dispositif national de recherche que les ressources matérielles et financières de la recherche "sont dispersées, de même que les ressources humaines’’, a-t-il laissé entendre, ajoutant par ailleurs que les financements "ne sont pas toujours au rendez-vous".

ADE/BK/ASG