Décès de Mbaye Jacques Diop, dimanche à Dakar
APS
SENEGAL-POLITIQUE-NECROLOGIE

Décès de Mbaye Jacques Diop, dimanche à Dakar

Dakar, 11 sept (APS) - L’ancien président du Conseil de la République pour les affaires économies et sociales, Mbaye Jacques Diop, décédé dimanche à Dakar à l’âge de 80 ans, a-t-on appris de source proche de sa famille. 
 
La cérémonie de levée du corps est prévue lundi à partir de 15h à l’hôpital Principal de Dakar, suivie de l’enterrement à Rufisque, dont il fut le premier magistrat une bonne vingtaine d’années durant (1987-2002), avant d’en devenir le maire honoraire.
 
Député sans interruption de 1981 à 2004, il fut pendant toutes ces années le responsable "indéboulonnable" du Parti socialiste à Rufisque la "veille ville", une cité historique réputée très politique depuis la période coloniale française.
 
Rufisque faisait partie, avec Saint-Louis, Gorée et Dakar, des quatre premières communes de plein exercice créées par la France au Sénégal, une caractéristique qui a sans doute contribué à éveiller Mbaye Jcques Diop à la politique.
 
Jusqu’à son rappel à Dieu, il fut l’emblématique responsable de l’association des "porteurs de pancarte du Sénégal", du nom de jeunes Sénégalais qui ont marché le 26 août 1956, place Protêt de Dakar, actuelle place de l’Indépendance pour réclamer l’indépendance du Sénégal et dire non à la proposition de Gaulle de former une Fédération avec la métropole française.
 
Mbaye Jacques Diop militait depuis déjà deux ans au Bloc démocratique sénégalais (BDS), le futur Parti socialiste Parti socialiste (PS) qu’il avait intégré en 1954.
 
Après avoir démissionné du PS le 2 mars 2000, il a fondé la même année sa propre formation politique, le Parti pour le progrès et la citoyenneté (PPC), le 30 mai 2000.
 
Le PPC fusionne avec le Parti démocratique sénégalais (PDS) en avril 2002 et Mbaye Jacques Diop de devenir membre du comité directeur du parti de l’ancien président Abdoulaye Wade en mai 2004.
 
Il préside ensuite aux destinées du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (août 2004-septembre 2007) avant de reprendre la direction du PPC, le 10 avril 2012, suite à la rupture avec le PDS.
 
 
 


BK