Assemblée nationale : des députés plaident pour un meilleur appui de l’Etat à l’APS
APS
SENEGAL-MEDIAS-SOCIAL

Assemblée nationale : des députés plaident pour un meilleur appui de l’Etat à l’APS

Dakar, 28 nov(APS) - Les députés, réunis en plénière pour le vote du projet du budget du ministère de la Communication, des Postes et des télécommunications numériques, ont plaidé pour un appui financier conséquent du gouvernement à l’Agence de presse sénégalaise (APS), pour l’aider à faire face aux difficultés qu’elle traverse.
 
En septembre dernier, les agents de l’APS ont observé une grève de plusieurs semaines pour protester contre les lenteurs notées dans l’exécution des instructions données, en janvier dernier, par le chef de l’Etat, Macky Sall, pour le règlement des problèmes de l’agence nationale.

Les directives du président Sall pour une accélération de la modernisation de la doyenne des agences de l’Afrique francophone, créée en 1959, étaient en effet restées lettre morte.
 
Devant l’aggravation des difficultés, les travailleurs de l’APS avaient observé une grève de trois semaines, qui a pris fin après l’annonce, par le gouvernement, d’une rallonge budgétaire de 250 millions de francs CFA et une dotation de 100 ordinateurs, notamment.
 
Mais ces mesures semblent bien insuffisantes aux yeux de certains députés qui sont montés au créneau lors de l’examen du budget du ministère de la Communication sous la tutelle duquel est placée l’APS.
 
"L’Agence de presse sénégalaise, c’est du sérieux, c’est important, mais nous savons tous que la somme qui leur a été allouée est insuffisante, alors que ceux qui travaillent à l’APS sont compétents", s’est offusqué le député Mamadou Diop Decroix. 
 
Il a relevé "l’insuffisance de la somme versée à l’APS". Selon lui, "les agents avaient demandé un milliard de francs FCFA, mais on leur a donné une centaine de millions, ce qui est insuffisant". 
 
"On veut tuer l’Agence de presse sénégalaise", a-t-il renchéri, appelant l’Etat à "aider l’APS", "un organe de presse pluraliste qui effectue un travail important". 
 
Le président du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, mouvance présidentielle), Aymirou Gning, a salué, quant à lui, le travail de "l’Agence de presse sénégalaise et de la Radiotélévision Sénégalaise (RTS) qui couvrent 24 heure sur 24 l’actualité nationale et internationale". 
 
Il a félicité le journaliste Mohamed Tidiane Ndiaye de l’APS, lauréat du prix du "Meilleur article de presse", dans le cadre de l’édition 2018 du "Grand Prix" de la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA), ainsi que le directeur de ladite agence, Thierno Birahim Fall.
 
Mohamed Tidiane Ndiaye, chef du bureau régional de l’Agence de presse sénégalaise à Ziguinchor (sud), a été récompensé pour son reportage "Casamance : les femmes se rebellent contre la pauvreté", publié le 31 août dernier. 
 
"Les agents de l’Agence presse sénégalaise sont courageux et effectuent un travail remarquable dans le paysage médiatique national", a de son côté témoigné la députée Adji Bergane Kanouté.
 
"Les critères d’octroi de l’aide à la presse doivent être revus, parce que les jeunes journalistes que l’on envoie sur le terrain ne voient pas la couleur de cet argent", a-t-elle ajouté. 

DS/ASG/BK