Adoption en septembre du Programme d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Macky Sall)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Adoption en septembre du Programme d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Macky Sall)

Dakar, 27 août (APS) – Le Sénégal va adopter en septembre son Programme d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2a), a annoncé jeudi, à Paris, le chef de l’Etat à la tribune de l’Université d’été du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) dont il était l’invité d’honneur.
 
’’Il s’agira de donner une sur-priorité à la souveraineté alimentaire (agriculture, élevage et pêche), pharmaceutique et sanitaire, et de booster en même temps l’industrialisation de l’économie, le numérique, le tourisme, le logement, en favorisant davantage l’équité territoriale et l’inclusion sociale’’, a souligné Macky Sall. 
 
Les projets stratégiques des infrastructures et de l’énergie seront poursuivis parallèlement, a ajouté le chef de l’Etat, indiquant que d’’ici 2023, le PAP2 requiert un financement de 22,4 milliards d’euros dont le tiers est attendu du secteur privé local et étranger.
 
Ce sont ces défis que le Sénégal veut relever avec son Programme de relance de l’économie nationale, a dit Macky Sall. 
 
’’Vous pouvez y contribuer (….)’’, a-t-il lancé aux responsables du MEDEF, soulignant que plus de 250 entreprises françaises opèrent au Sénégal, pour plus de 30 000 emplois créés.
 
Pour le président sénégalais, ’’le vrai enjeu de la coopération avec l’Afrique aujourd’hui, ce n’est plus le débat sur l’augmentation de l’aide publique au développement’’.
 
Il s’agit, selon lui, de voir ‘’comment les gouvernements des pays partenaires pourraient soutenir les initiatives d’investissement privé par la facilitation de l’accès au crédit et des mécanismes de financement appropriés’’. 
 
Macky Sall a évoqué ‘’le défi de la réforme’’, estimant qu’il revient aux pays d’accueil ‘’de poursuivre l’amélioration de l’environnement des affaires’’’. 
 
’’Je pense à la simplification des formalités et des procédures, à la disponibilité de ressources humaines qualifiées, à la logistique et aux autres facteurs de production comme l’énergie, les infrastructures physiques et le software’’, a-t-il dit.
 
Il a rappelé que dans cet esprit de simplification et de diligence, l’Agence pour la Promotion des Investissements et des Grands Travaux (APIX) a désigné un point focal pour ‘’faciliter aux investisseurs du MEDEF les démarches administratives’’.
 

OID/MD