200 milliards de francs investis en six ans à Kédougou et Tambacounda (Macky Sall)
APS
SÉNÉGAL-DEVELOPPEMENT

200 milliards de francs investis en six ans à Kédougou et Tambacounda (Macky Sall)


Kédougou, 18 nov (APS) - L’Etat du Sénégal a investi 200 milliards francs Cfa en six ans à Kédougou et Tambacounda dans l’amélioration des conditions de vie des populations de ces régions de l’Est du pays, a indiqué dimanche le Chef de l’Etat.
 


" Pour améliorer les conditions de vie, l’État du Sénégal a consacré des moyens importants aux deux régions de Tambacounda et Kedougou. Le financement global est d’environ 200 milliards de francs CFA depuis 2012", a notamment dit le président de la République lors de l’inauguration du pont reliant Kédougou à Fongolémi.
 


Cette activité entre dans le cadre d’une tournée économique entamée dans la région. Samedi, dans la soirée, il a procédé peu après son arrivée au lancement de travaux d’infrastructures routières destinées au désenclavement de la région de Kédougou.
 


Macky Sall a cité la construction de la route Dialacoto-Mako (120 km), la réalisation de 85 Km de routes entre Kédougou et Salémata, et la constrcution du pont reliant Kédougou-Fongolémi entre autres parmi les retombées des investissements de son gouvernement dans cette partie du pays.
 


" A côté de ces projets, de nouveaux travaux ont été entamés avec le réseau de pistes de production de 282 km dont l’axe Mako - Taïcoto d’une distance de 31 km et Salémata - Dakatéli d’environ 30 km", a-t-il ainsi fait valoir.
 


Il a indiqué que l’inauguration prochaine d’une nouvelle usine industrielle de mines à Mako (Kédougou) et la rénovation attendue de l’aéroport de Kédougou, participent à sa volonté de renforcer l’attractivité de la région dotée d’importants atouts.
 


" Kédougou, terre des hommes au passé glorieux et aux riches potentiels peut compter sur ma personne pour sa transformation", a assuré le président Sall aux populations de la région.
 


‘’Par sa position géographique idéal Kédougou est appelée à jouer un rôle de premier rôle dans les échanges commerciaux dans la sous-région. J’ai pour ambition de promouvoir sur la base d’une gouvernance participative territoriale, l’accroissement de ses capacités afin d’aboutir à des conditions d’implantations stables", a promis le Chef de l’Etat.

 


SDI/AKS