La Plateforme
APS
SENEGAL-LEGISLATIVES-CAMPAGNE

La Plateforme "Etu Jamm" condamne les violences et appelle à la sérénité

Dakar, 19 juil (APS) - La Plateforme de Veille des femmes pour la paix et la sécurité "Ëtu Jamm-Espace de paix" condamne "rigoureusement" les incidents qui émaillent la campagne électorale pour les législatives du 30 juillet prochain, indique un communiqué transmis à l’APS.
 
"La Plateforme alerte sur le niveau de déconstruction sociale qui est en train de se produire avec la montée des violences verbales très fortes ainsi que celles physiques. Les références à l’ethnie, à la religion, à la catégorie sociale, commencent à prendre de l’ampleur dans les discours et propos discourtois et menacent la cohésion, ciment de notre société", rapporte la source.
 
Elle rappelle que "la Plateforme de veille des femmes qui a sillonné toutes les régions du Sénégal renouvelle l’appel à la paix et demande aux acteurs politiques de tenir un discours apaisant, de faire preuve de citoyenneté responsable et d’en indiquer l’adoption".
 
Il est demandé aux "institutions chargées de la gestion des élections d’être alertes et très vigilantes à tout ce qui peut s’opposer à des élections apaisées, transparentes, démocratiques, à tout ce qui peut entraver l’expression citoyenne".
 
Enfin, "la Plateforme de veille des femmes dénonce avec une grande énergie la circulation intempestive des armes légères et appelle le gouvernement à prendre des mesures sévères sanctionnant ces violences commises avec des armes ou des objets tenant lieu d’armes", lit-on dans le communiqué. 
 
Les femmes membres de la Plateforme "Etu Jamm" soutiennent que "nul n’a le droit de mettre notre pays dans le chaos uniquement pour satisfaire des intérêts bassement personnels ou de bâillonner la démocratie. Les élections législatives ne doivent pas servir de prétexte !".

PON/ASB/OID