FIDAK : Des inventeurs sollicitent un appui de l’Etat
APS
SENEGAL-TECHNOLOGIE

FIDAK : Des inventeurs sollicitent un appui de l’Etat

Dakar, 13 déc (APS) – Les inventeurs exposant à la 28ème foire internationale de Dakar (FIDAK) sollicitent un appui de l’Etat pour améliorer leurs produits et conquérir le marché international.
 
"Nous demandons à l’Etat de nous assister, car avec beaucoup plus de moyens, nous pouvons améliorer nos produits et conquérir le marché international et sous-régional", a soutenu le chercheur et inventeur diourbellois, Ousmane Bâ, à l’occasion des forums scientifiques organisés par le Centre international du commerce extérieur (CICES). 
 
Les inventeurs exposent plusieurs engins notamment le semoir motorisé (première génération), des fours et kit solaires modulés et tant d’autres inventions grâce à l’appui de l’Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l’innovation technologique (ASPIT).
 
Ouverte depuis une semaine, la 28e édition de la FIDAK est axée sur le thème "Industrialisation et transfert de technologies : enjeux et perspectives en Afrique de l’Ouest".
 
Selon lui, malgré le fait d’avoir une intelligence capable de développer le pays dans tous les domaines, les inventeurs sont confrontés au manque de confiance des autorités étatiques. 
 
’’(...) il est important pour les autorités de leur apporter beaucoup plus de moyens financiers et d’encadrement afin de leur permettre de donner le meilleur d’eux-mêmes", a plaidé Ba. 
 
Inventeur d’un semoir motorisé de première génération, Ousmane Bâ a sollicité un accompagnement de l’Etat et des partenaires financiers pour créer un autre prototype plus efficace.
 
"Ce semoir que nous présentons ici grâce à l’ASPIT est une machine motorisée et multifonctionnelle conçue avec les moyens du bord", a-t-il indiqué, soulignant l’importance d’un accompagnement de l’Etat pour encourager l’invention. 
 
"Si l’Etat nous accompagnait dans tout ce que nous faisions, grâce à nos inventions, nous aurions créé beaucoup d’emplois et contribué à régler le problème de chômage", a pour sa part indiqué l’enseignant chercheur à la retraite et inventeur, Abdoulaye Touré.
 
Créateur du four et kit solaire modulé à forte intensité, M. Touré a estimé que le développement de l’industrie sénégalaise se réalisera ’’si un accent particulier est mis sur le secteur primaire à travers un accompagnement financier’’.
 
"C’est un plaidoyer que nous faisons auprès des autorités, à revoir la cartographie de l’industrialisation du pays. Cela ne devra pas seulement se limiter à Diamniadio. Elles doivent aller plus loin en apportant de l’aide aux inventeurs", a-t-il conclu.

AMN/ASB/OID