FIDAK, une vitrine pour la promotion de l’entreprenariat, selon le DG de l’ADEPME
APS
SENEGAL-SOCIETE

FIDAK, une vitrine pour la promotion de l’entreprenariat, selon le DG de l’ADEPME

Dakar, 4 déc (APS) - La Foire internationale de Dakar (FIDAK) constitue un "événement majeur’’ dans le cadre de la promotion de l’entrepreunariat et du développement des petites et moyennes entreprises (PME), soutient le directeur général de l’Agence de développement et d’encadrement des PME (ADEPME), Idrissa Diabira.
 
"La FIDA consitue un événement majeur dans le cadre de la stratégie de promotion de l’entrepreunariat et du développement des petites et moyennnes entreprises au Sénégal", a-t-il déclaré lundi.

Il s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture du forum scientifique de la 27ème FIDAK. 
 
Le thème, axé sur la compétitivité, "entre en droite ligne des actions du Plan Sénégal Emergent" (PSE), le référentiel des politiques publiques. L’atteinte des objectifs de ce plan "passera par l’émergence de PME championnes", a-t-il indiqué.
 
"En effet, avec l’ouverture aux marchés internationaux, nos PME sont obligées de répondre aux impératifs en matière de compétitivité, ce qui entraine des implications d’orientation de nos politiques publiques vers le soutien et le développement du secteur privé", a ainsi argumenté Idrissa Diabira.
 
Selon lui, ce présent forum a pour objectif de "passer en revue la politique en faveur des PME et se veut un cadre de concertation, de rencontre, de réflexion et de partage pour un dialogue public-privé inclusif sur la PME et ses grands défis". 
 
Il devrait permettre également de "capitaliser les bonnes pratiques qui permettront de poursuivre la mise en œuvre de la vision de l’Etat", a-t-il ajouté
 
D’après le directeur général de l’ADEPME, durant les quatre sessions de ce forum scientifique, les questions porteront, entre autres, sur "l’amélioration du climat des affaires pour la création et le développement des PME, le développement de l’esprit d’entreprendre et de l’innovation’’.

L’accès au financement, à la commande publique et aux marchés extérieurs et le renforcement des capacités techniques et managériales seront aussi au centre de la réflexion.
 
Le résultat des réflexions et les recommandations seront "pris en compte dans le cadre des politiques de promotion et de développement des PME/PMI et permettront d’aborder les programmes en faveur des PME dans une approche stratégique et opérationnelle optimale", a fait savoir Idrassa Diabira.

MK/ASG/BK