Le directeur du CNID annonce plusieurs centres en 2018, dont le pôle des métiers de Diamniadio
APS
SENEGAL-FORMATION

Le directeur du CNID annonce plusieurs centres en 2018, dont le pôle des métiers de Diamniadio

Dakar, 29 déc (APS) - Le ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, prévoit de lancer en 2018 plusieurs centres sectoriels, dont celui du pôle des métiers de Diamnadio, a annoncé, vendredi, le directeur du Centre national d’information et de documentation (CNID), Omar Niane.

"On a eu à mettre sur pied beaucoup d’infrastructures cette année, notamment des centres sectoriels qui seront bientôt inaugurés en 2018, au pôle des métiers de Diamnadio", a-t-il dit dans un entretien accordé à l’APS. 
 
Sur ce site devant abriter la nouvelle ville destinée à désengorger Dakar, a signalé M. Niane, il est prévu deux centres, dont un déjà fonctionnel, en attendant l’inauguration, en 2018, du Centre sectoriel de formation sur les métiers de maitrise énergétique et de la mécanique. 
 
Selon le directeur du CNID, plusieurs projets de formation ont été initiés en 2017, qui concerne des infrastructures principalement, "parce que le constat avait montré qu’il y avait un déficit" sur ce plan à travers la carte scolaire. 
 
L’essentiel des centres de formation étant axé sur le secteur tertiaire, "il fallait développer d’autres centres de formation pour toucher un peu le secteur secondaire, mais surtout le secteur primaire notamment l’agriculture qui reste un secteur porteur d’emplois et de croissance", selon M. Niane.
 
Il a annoncé que d’autres centres verront également le jour début 2018, notamment le centre de référence du cursus horticulture, le centre de formation en agriculture et en entreprenariat. 
 
Il est aussi prévu selon lui la création du centre sectoriel de Diama sur la mécanique moteur pour accompagner tout ce qui est engin agricole au niveau de la zone nord du Sénégal (Saint-Louis, Louga, Matam). 
 
"Nous avons aussi développé plusieurs offres de formation dans le secteur de l’horticulture, de l’agriculture et du tourisme pour accompagner toujours le secteur agricole", a-t-il indiqué.
 
Des projets existent pour accompagner le volet apprentissage de ces dernières initiatives, avec l’ambition de former "1000 apprentis par an", a ajouté M. Niane. 
 

AMN/BK