Vingt pirogues métalliques motorisées et des gilets à des GIE de Tambacounda et Vélingara
APS
SENEGAL-PECHE-EQUIPEMENTS

Vingt pirogues métalliques motorisées et des gilets à des GIE de Tambacounda et Vélingara


Gouloumbou (Tambacounda), 4 déc (APS) - Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Omar Guèye, a procédé, dimanche à Gouloumbou, à la remise symbolique d’un don de 20 pirogues métalliques motorisées et de plus de 100 gilets de sauvetage à des GIE de pêcheurs des départements de Tambacounda et Vélingara, pour un coût de 91 millions de francs CFA.


Ce don du département de la Pêche et de l’Economie maritime est constitué de ‘’20 pirogues métalliques équipées chacune d’un moteur hors-bord neuf de 15 chevaux et de 120 gilets de sauvetage’’, a précisé Omar Guèye, accompagné d’une forte délégation de cadres de son ministère.

En plus de ces pirogues, cinq embarcations offertes par le ministère à des GIE de la zone de Médina Gounass, vont ‘’bientôt’’ arriver, a annoncé l’inspecteur du service régional de la pêche de Tambacounda, Alioune Diop.

Le matériel a été remis symboliquement aux responsables des deux fédérations départementales de GIE de pêcheurs de Tambacounda et Vélingara (Kolda), en présence de l’adjoint administratif au gouverneur, Hamet Tidiane Thiaw, des services nationaux de la pêche ainsi que d’élus locaux, et des populations de manière générale.

Cet appui à la pêche continentale ‘’va certainement consolider les résultats du secteur dont l’importance économique et sociale, ainsi que le potentiel de croissance justifient la place privilégiée que lui accorde le président de la République Macky Sall dans le Plan Sénégal émergent’’ (PSE), a-t-il dit.

Pour le ministre de la Pêche, ce don devrait permettre d’augmenter le volume des débarquements des pêcheurs bénéficiaires. Se disant ‘’agréablement surpris’’ par la quantité, la qualité et la taille des poissons capturés par les pêcheurs de Gouloumbou, M. Guèye qui avait visité la berge avant la cérémonie, a dit espérer que les nouvelles embarcations les aideront à augmenter leur production et par là, leurs revenus.

Tambacounda, a-t-il noté, assure ‘’plus de 12% de la production nationale en pêche continentale, avec 1209 tonnes en 2015’’, pour une valeur commerciale estimée à 1,345 milliard de francs CFA.


La région regorge d’ ‘’énormes potentialités, avec notamment le fleuve Gambie qui polarise Gouloumbou, Nettéboulou, Bantantinti, Koar, etc., le fleuve Sénégal et la Falémé dans le département de Bakel.


Tout en les invitant à prendre soin des pirogues, il a invité les pêcheurs à rester vigilants, et à ne pas croire que ces embarcations métalliques les mettent entièrement à l’abri des hippopotames. ‘’Ces pirogues métalliques motorisées nous permettront d’aller à la pêche sans risque d’être inquiétés par les hippopotames’’, avait auparavant dit Mbaye Diallo, président de la fédération départementale des pêcheurs de Vélingara.

C’est au lendemain d’une marche des populations de Gouloumbou, suite à une série d’attaques d’hippopotames que l’ancien ministre de la pêche Mor Ngom avait promis de mettre à la disposition des pêcheurs de Gouloumbou et environs des embarcations adaptées.

Un quota de 200 moteurs est alloué aux acteurs de la pêche continentale, sur les 5.000 moteurs subventionnés destinés à la pêche artisanale, a indiqué Omar Guèye.

Saluant cet appui apporté aux pêcheurs, la représentante des GIE de femmes, Boudy Gaye, a invité le ministre à les aider dans la conservation du poisson qu’elles écoulent jusqu’à Kidira, Bakel ou Dakar, mais aussi à disposer de séchoirs. L’aménagement de la voie menant à la berge a été aussi demandé pour la rendre accessible aux véhicules.

ADI/ASG