Le ministère de la Pêche veut porter la production annuelle de la pêche continentale à 40.000 tonnes (ministre)
APS
SENEGAL-PECHE-AMBITION

Le ministère de la Pêche veut porter la production annuelle de la pêche continentale à 40.000 tonnes (ministre)

ambacounda, 5 déc (APS) - Le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime compte porter de 10 à 40. 00 tonnes, la part de pêche continentale dans la production halieutique nationale, en multipliant par quatre les débarquements actuels de la pêche continentale, a révélé dimanche le chef de ce département Omar Guèye.

"L’objectif est de faire en sorte que la pêche continentale assure 10% de la production halieutique au Sénégal", a notamment dit M. Guèye à Gouloumbou, lors d’une cérémonie de remise symbolique de 20 pirogues métalliques motorisées à autant de GIE issus des départements de Tambacounda et Vélingara.

"Avec des débarquements de l’ordre de 10.000 tonnes pour une valeur commerciale de plus de 10 milliards de francs CFA, la production de la pêche continentale est en deçà du potentiel" existant, estime Omar Guèye.

Pour atteindre cet objectif, le ministre dit compter sur des actions à mener "à très court terme", comme l’adoption du Code de la pêche continentale, l’immatriculation des embarcations de la pêche continentale et la vulgarisation du permis de pêche.

Le renforcement des ressources humaines et matérielles de l’administration de ce sous-secteur de la pêche, l’empoissonnement des cours d’eau, lacs, mares, estuaires lagunes et bassins de rétention sont aussi envisagés.

S’y ajoute la sécurisation des acteurs de la pêche continentale, par la mise à leur disposition d’un quota de 200 moteurs subventionnés sur les 5000 destinés à la pêche artisanale.

Les services régionaux des pêches et de la surveillance des régions continentales ont bénéficié en 2005, de véhicules de service et sont intégrés dans le programme de construction de sièges en cours, a-t-il poursuivi. Dans ce cadre, le ministre de la Pêche posera lundi la première pierre du siège de Sédhiou.

Concernant les ressources humaines, sur un quota de 75 agents dont le recrutement a été autorisé par le chef de l’Etat, Macky Sall, 10 sont affectés à la pêche continentale, a relevé le responsable du portefeuille de la Pêche et de l’Economie maritime.

Les problèmes d’organisation de ce segment de la pêche artisanale ont longtemps freiné son développement et sa visibilité, a relevé Pape Keïta, secrétaire général de la fédération départementale des GIE de pêcheurs de Tambacounda.

Il s’est félicité de ce que cette contrainte est en passe d’être levée, avec la constitution sous la supervision du service régional de la pêche, de fédérations départementales. Omar Guèye leur a demandé d’aller plus loin en se constituant en fédérations régionales.

M. Guèye a en outre annoncé que le projet d’aquaculture de Gouloumbou qui a été selon lui mal exécuté, sera repris et livré aux populations "dans des meilleures conditions", sous la supervision de l’Agence nationale de l’aquaculture et des autorités administratives.

ADI/BK