Quand Eumeu Sène transforme le sparadrap en objet de culte
APS
SENEGAL-LUTTE-SOCIETE

Quand Eumeu Sène transforme le sparadrap en objet de culte

Dakar, 27 juil (APS) - Le lutteur Eumeu Sène, en quête du titre ’’Roi des arènes’’ contre Bombardier, ce samedi, a frappé l’imagination populaire par sa victoire au courage du 6 mars 2011 contre Gris Bordeaux, un combat épique au sortir duquel le chef de file de "Tay Shinger" peut se targuer d’avoir réussi la prouesse de transformer un simple sparadrap en objet de culte pour les inconditionnels de ce "sport de chez nous’’.

Au cours de cet affrontement mémorable, Eumeu Sène a été obligé de recourir plusieurs fois aux soins des médecins qui ont dû lui poser du sparadrap sur son arcade sourcilière droit pour lui permettre de continuer le combat et de le remporter au courage.
 
Au lendemain de cette victoire remportée en serrant les dents face aux coups du Fassois, les médias locaux avaient fait état d’une mode qui faisait fureur chez les supporters du vainqueur de Gris Bordeaux, celle du "taf sa arcade" (mettre du sparadrap sur son arcade, en langue nationale wolof), un hommage rendu au champion.
 
"Des supporters, qui ont tous bandé leur arcade sourcilière pour rendre hommage au courage dont a fait montre leur idole avant-hier au stade Demba Diop, se sont massés devant la maison de Eumeu Sène", rapportait le site xalima.com, précisant que "c ‘est une pratique qui a été visible dans la presque totalité des quartiers de Pikine. Les fans du lieutenant de Tyson se sont tous réveillés avec le front bandé".
 
"C’est notre idole, il a bandé son arcade durant le combat, nous aussi on l’a fait. C’est une manière pour nous de lui rendre hommage pour l’effort qu’il a fourni afin de battre son adversaire. Il a été très impressionnant dimanche dernier. Eumeu Sène est le meilleur et il le restera’’, s’exaltait une inconditionnelle du lutteur dans des propos cités par xalima.com.
 
"Ces pansements sont magnifiques. Quand je me suis réveillé, j’ai vu que tout le monde avait l’arcade sourcilière bandée, j’ai fait de même. C’est Tay Shinger, il a prouvé qu’il était de loin meilleur que les lutteurs de sa génération", avait renchéri un autre, interrogé par le même média.
 
Le reporter du quotidien privé L’Observateur notait de son côté que la ville de Pikine, fiel de Eumeu Sène dans la grande banlieue dakaroise, s’était mise "à la mode sparadrap".
 
"Avant de venir à bout de Gris Bordeaux, dimanche dernier, Eumeu Sène a sué sang et eau. Une rafale de coups de poing du Fassois avait ouvert l’arcade de l’œil droit d’Eumeu. Mais ce dernier finira par remporter le combat, avec un sparadrap au-dessus de l’œil droit. Hier, les inconditionnels du Pikinois ont érigé le pansement sur l’arcade droite en mode", écrit le journal.
 
"Walf Grand-Place", un quotidien qui ne parait plus, avait lui donné la parole à un membre du staff de Tay Shinger appelé Demba Bâ.
 
"Le sparadrap sur l’arcade sourcilière de l’œil droit symbolise le salut pour le courage et la bravoure du poulain de Tyson qui a honoré tout le monde", déclarait-il.
 
Si ce n’est pas la plus grande victoire d’Eumeu Sène, ce succès contre le chef de file de l’écurie Fass avait créé autour de lui un grand capital sympathie que les deux victoires aux dépens de Balla Gaye ont grandement renforcé.
 
Samedi, face à Bombardier, le "Roi des arènes", Eumeu Sène aura pour objectif de gagner pour permettre à Pikine de se parer de la couronne royale qui fait courir tous ses gros bras de l’arène sénégalaise.
 
SD/BK