Le ministre des Sports condamne les actes de vandalisme à l’Arène nationale
APS
SENEGAL-LUTTE-DIVERS

Le ministre des Sports condamne les actes de vandalisme à l’Arène nationale


Dakar, 13 avr (APS) – Le ministre des Sports Matar Ba qui a reçu ce mardi des acteurs de la lutte a condamné les actes de vandalisme perpétrés à l’Arène nationale, dimanche dernier.

’’C’est quand même incompréhensible, des Sénégalais qui au lieu de venir supporter leur lutteur, leur champion, se donnent le droit de détruire le bien public’’, s’est indigné le ministre à l’issue d’une rencontre avec des acteurs de la lutte.

’’
Ce sont des images choquantes qui ont fait le tour du monde et qui ont donné une mauvaise image de la lutte qui est un sport très prisé dans notre pays’’’, a ajouté Matar Ba dans un entretien avec des journalistes.



De toute manière, ni l’Etat représenté par le ministère des sports, ni le Comité national de gestion (CNG) de la lutte présidé par Bira Sène ’’ne se laisseront faire’’, a assuré Matar Ba entouré des membres de l’instance dirigeante de la lutte dont l’ancien champion, Manga 2.

’’C’est inadmissible au 21-ème siècle de voir de tels actes dans ce joyau qui nous a coûté 32 milliards de francs et à un moment où le monde de la lutte se bat pour faire revenir les sponsors’’, a souligné le ministre des sports.



Matar Ba a tenu à féliciter le CNG qui a pris lundi lors de sa réunion hebdomadaire ‘’des sanctions contre les fauteurs de troubles’’ qui, selon lui, ’’n’ont pas de place dans les enceintes sportives’’.


Réagissant à la suite du ministre des Sports, le président du CNG a annoncé que ’’les premières sanctions sont tombées’’ et qu’elles ’’vont de la rétention des reliquats de lutteurs fautifs à la suspension deux ans dont un an ferme’’.


’’Les choses vont être évolutives, d’ici à la fin de la semaine nous allons vous revenir sur la suite à donner à ces actes de vandalisme qui n’ont pas droit de cité dans la lutte’’, a-t-il dit.


Des superviseurs sont présents lors des combats de lutte et font remonter les informations, a rappelé le président du CNG soulignant que l’instance dirigeante de la lutte avait fait de la sensibilisation ’’son cheval de bataille’’ pour organiser ’’une saison paisible’’.


’’Nous sommes heureux des encouragements du ministre des Sports et nous allons sanctionner ces actes qui ne s’expliquent pas’’, a insisté le président du CNG.


SD/OID