Bravo à Lac de Guiers 2, encouragements à Yekini
APS
SENEGAL-LUTTE-COMMENTAIRE

Bravo à Lac de Guiers 2, encouragements à Yekini

Dakar, 25 juil (APS) – Du combat Yekini-Lac de Guiers 2, on doit pouvoir retenir le caractère très fair-play qui a régné avant pendant et après la tenue de cette confrontation. 
 
En dépit des enjeux, les supporters des deux camps ont joué le jeu et on n’a noté aucun acte de nature à perturber le combat qui a tenu en haleine les amateurs de lutte avec frappe pendant de longs mois.
 
Cela, il faut saluer les deux champions qui ont donné la leçon dans une discipline où les combats débutaient par des outrances verbales et se concluaient par des pugilats des supporters des deux camps et/ou de caillassages de véhicules.
 
D’ailleurs, les deux lutteurs avaient réussi à dépassionner le débat se présentant comme des sportifs de haut niveau, adversaires d’un soir et partenaires pour la vie pour le développement de leur discipline.
 
Pendant les rencontres de promotion avec les médias, ils ont réussi le tour de force de circonscrire les débats au plan purement sportif.
 
Et c’est tellement rare dans ce sport où les fins de combats annoncent des difficultés qu’il faut s’en féliciter et remercier les deux champions de leur posture.
 
Lac de Guiers 2 a certainement beaucoup gagné sportivement dans ce combat contre Yekini, l’ancien Roi de la lutte avec frappe .Mais, il a aussi agrandi le cercle de ses admirateurs en donnant le respect qu’il faut à son adversaire.
 
On ne reste pas 15 ans sans défaite pour rien et pour cela seulement et ensuite pour sa brillante victoire, la lutte avec frappe doit une fière chandelle au Diato (Lion) du Pakao.
 
A Yekini qui a lutté et perdu dans la dignité, pour sa seconde défaite d’affilée, il faut dire bravo et saluer la dignité de ses accompagnateurs notamment son coach, Katy Diop.
 
‘’C’était un combat de lutte, il devait tomber, il est tombé, c’est cela la lutte, c’est cela le sport’’, a déclaré Katy Diop au quotidien spécialisé Sunu Lamb dans son édition de lundi
 
Et la lutte avec frappe gagnerait de nouveaux adeptes si les quatre protagonistes des deux prochains combats marchent sur les traces de Yekini et de Lac de Guiers 2.
 
Samedi à Siteu et Saa Thiès d’une part et d’autre part à Modou Lo et Gris Bordeaux de clôturer en beauté dimanche pour démonter que la lutte avec frappe reste fondamentalement un sport où il y a un vainqueur et un vaincu.
 
Et aussi un match nul peut sanctionner les débats.


 

SD/ASB