Yekini à la quête de son passé glorieux
APS
SENEGAL-LUTTE-PERSPECTIVE

Yekini à la quête de son passé glorieux


Dakar, 22 juil (APS) – Le champion de lutte avec frappe Yahya Diop dit Yekini, dont la dernière sortie en 2012 dans l’arène s’était soldée par une défaite contre Balla Gaye 2, sera opposé ce dimanche à Lac de Guiers 2 dans un combat où il cherchera à redorer son blason.


Dans cette opération de rachat, Yekini a gagné une première manche en réussissant son face à face avec la presse.


Pour des observateurs de la lutte avec frappe, sa défaite contre Balla Gaye 2 s’était dessinée bien avant la confrontation qui avait eu lieu en avril, au stade Demba Diop.


Lors des rencontres promotionnelles organisées pour la presse à l’époque, l’affable lutteur, qui s’était toujours présenté comme un sportif de haut niveau, le gendre idéal, avait comme perdu de sa superbe, en s’en prenant à des journalistes.


Pour ’’l’open press’’ organisé par le promoteur de l’affiche, récemment, Yekini a balayé toutes les questions polémiques, se concentrant sur l’essentiel, le combat du 24 juillet contre Lac de Guiers 2.


Yekini, qui avait réussi à faire le tour dans la lutte avec frappe en battant tous les ténors, était lors de sa rencontre avec la presse devenu presque un lutteur quelconque qui cherche une victoire pour se relancer.


Et cela c’est justement cet exercice périlleux qu’il devra affronter ce dimanche, parce qu’en dépit de son palmarès élogieux, aussi bien en lutte traditionnelle,
greco-romaine qu’en lutte avec frappe, il sera jugé par certains comme un jeune premier lors de ce combat.


Les spécialistes ont beau évoqué son passé glorieux, ses qualités techniques et d’endurance largement au dessus de la moyenne, le champion sait qu’il n’aura aucune excuse pour ce combat sous peine de remettre en question une grande partie du palmarès
qu’il s’est bâti.


Le fantôme d’un Mohamed Ndao Tyson qui, champion d’hier, est devenu le souffre douleur de certains aujourd’hui, en dépit des pas de géants qu’il a eu à faire faire à la lutte avec frappe, doit le hanter à la veille de ce premier combat, quatre ans après
sa défaite.


Et il n’a pas choisi le plus facile contre un lutteur reconnu pour ses qualités athlétiques et physiques et surtout par sa capacité à faire déjouer les adversaires.


Dimanche, pour lui, la seule quête valable sera la recherche de la porte du retour vers les sommets.

SD/ASG