Une académie en tête de pont entre le Sénégal et le Burkina Faso
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Une académie en tête de pont entre le Sénégal et le Burkina Faso

Dakar, 6 avr (APS) - Le Salitas FC (élite burkinabè), battu 0-2 par le Jaraaf, dimanche, en Coupe de la CAF, est devenu "une destination intéressante" pour de jeunes footballeurs voulant se préparer aux fins de s’expatrier vers des championnats plus huppés, dont des Sénégalais.
 
"C’est un projet intéressant et mon manager a jugé que je pouvais y aller", a expliqué l’attaquant Olivier Boissy, titularisé contre le Jaraaf de Dakar.
 
Boissy fait actuellement partie des meilleurs buteurs du championnat d’élite du Faso. Il avait déjà joué en Israël et au Ghana avant de déposer ses baluchons au Salitas FC, un club fondé en 2015.
 
"Le FC Salitas est juste un tremplin et sa participation en compétition interclubs a été une des raisons de ma signature", a confessé Olivier Boissy, qui a passé huit mois sous les couleurs du club burkinabè, deuxième de sa ligue avec un match en moins.
 
Son mentor, Assane Fall, fondateur de l’académie Gesfoot, indique avoir été contacté par les dirigeants du FC Salitas qui était à la quête d’un attaquant et d’un gardien de but.
 
"Je leur ai proposé Mansour (Kane) le gardien de but et Olivier (Boissy)", a expliqué celui qui se présente comme un intermédiaire.
 
"J’ai essayé de faire la même chose avec des clubs sénégalais, mais ils ne me prennent pas au sérieux. Et c’est pourquoi j’ai décidé de mettre mon expertise à la disposition des clubs étrangers, dont le Horoya AC (Guinée) et Salitas FC", a-t-il dit, soulignant avoir fait partir des joueurs burkinabè en Guinée.
 
Assane Fall qui se présente comme un ancien footballeur ayant déjà joué à l’ASFA Yennenga (2013) du Burkina Faso, se prévaut de "bonnes relations" avec le président de Salitas FC.
 
"J’ai permis à son fils de signer au Portugal", a révélé le président de l’académie Gesfoot. Selon lui, le Salitas FC fait partie des forces montantes du football burkinabé.
 
D’ailleurs, en plus du Burkina Faso et de la Guinée, il déclare travailler avec des clubs tanzaniens, notamment le Simba FC qualifié en quart de finale de la LDC africaine 2021.
 
"Puisque nous ne sommes pas considérés dans notre propre pays où on court derrière une affiliation, nous allons mettre notre expertise à la disposition des autres", a-t-il dit. Il souligne que son protégé Olivier Boissy, qui compte 12 buts, est courtisé par plusieurs clubs actuellement.
 
L’attaquant sénégalais dit ne pas se plaindre au Burkina Faso, ’’où le football est agressif et basé sur la technique’’. Il estime que "c’est un football formateur pour aller jouer à l’étranger".

SD/ASG/BK