Un dirigeant ouest-africain plaide pour la reconstitution de l’UFOA
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Un dirigeant ouest-africain plaide pour la reconstitution de l’UFOA

Dakar, 5 juil (APS) – Les Fédérations ouest-africaines de football doivent travailler à la réunification des ses deux zones de développement (A et B), qui constituaient l’ancienne Union des fédérations ouest-africaines de football, a dit Ouattara Hégaud dans un entretien avec l’APS.
 
"La zone ouest gagnerait à retrouver son unité d’antan, et les gens doivent travailler à remettre les 16 équipes ensemble, pour avoir une force politique", a suggéré l’ancien secrétaire général de la Fédération ivoirienne de football (FIF).
 
"Ces pays peuvent ensemble peser davantage que lorsqu’ils sont pris dans deux zones de développement", a-t-il dit, soulignant que cette zone est constituée des plus grandes sélections africaines.
 
"Ces 10 dernières années, nous avons eu au minimum deux sélections ouest-africaines dans le dernier carré d’as de la Coupe d’Afrique des nations. Et lors de la CAN des moins de 17 ans, les équipes nationales du carré d’as étaient de notre zone", a rappelé Ouattara Hégaud.
 
L’ancien journaliste sportif estime que les fédérations ouest-africaines de football ont "intérêt" à réunir les zones A et B, d’autant plus qu’"avec maintenant la présence de Fox Sports, il devient plus aisé d’organiser des tournois".
 
Les tournois de la Cédéao ont permis aux pays de la zone de "booster" leur football, a-t-il fait remarquer.
 
"Avec les changements intervenus à la présidence de la Confédération africaine de football, il est plus aisé de remettre en place l’UFOA. Et je suis convaincu que le football de notre zone de développement en tirera un grand bénéfice", a assuré Ouattara Hégaud.
 
L’Union des fédérations ouest-africaines de football a été divisée en deux zones en août 2011, la zone ouest A dirigée par Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football, et la zone ouest B, que conduit le Ghanéen Kwesi Nyantaki.
 
La zone ouest A est constituée de neuf pays : le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra Leone.
 
La zone ouest B comprend les autres pays d’Afrique de l’Ouest : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, le Niger et le Togo.

SD/ESF/BK