Sady Guèye, sauvé d’une retraite précoce, se relance en Lettonie
APS
SENEGAL-FOOTBALL

Sady Guèye, sauvé d’une retraite précoce, se relance en Lettonie

Dakar, 26 avr (APS) – L’ancien défenseur central de Diambars, Sady Guèye, aujourd’hui en Lettonie, a fait part à l’APS de sa foi en son avenir dans un championnat relevé, après avoir échappé à une fin précoce de carrière, à la suite d’une blessure qui l’a éloigné des terrains pendant près de deux ans.

"Je peux dire que je suis un rescapé (…) Je ne trouve pas les mots pour remercier le président Saer Seck (le président de Diambars, Ndlr). En plus d’avoir pris en charge mes soins médicaux en France, il a toujours été présent pour me remonter le moral au moment où j’avais perdu tout espoir", a dit le défenseur central.
 
Sady Guèye, un joueur de la même génération que Pape Ndiaye Souaré (Crystal Palace, Angleterre) et Idrissa Gana Guèye (Everton, Angleterre), parle de cette fracture dont il a été victime en 2013, lors de l’avant-dernier match du championnat de Ligue 1, contre le Port autonome de Dakar.
 
"Je n’ai pas pu célébrer le titre avec mes coéquipiers. Je me suis fait opérer, mais ça s’est mal passé. La convalescence ne s’étant pas passée comme on le souhaitait, le président de Diambars a décidé de m’envoyer en France pour un meilleur suivi", rappelle Guèye, dans un entretien téléphonique avec l’APS, la voix étreinte par l’émotion.
 
A cause de sa blessure, il est resté presque deux saisons sans jouer.
 
"Finalement, après la longue convalescence, j’ai pu reprendre avec Diambars. Et lors d’un match de championnat, des émissaires lettons venus superviser des joueurs mauritaniens en stage à Saly nous ont recrutés, Seydina Keita et moi", rappelle-t-il.
 
Vainqueur de la Coupe de Lettonie en 2017, avec le FK Liepaja, le défenseur sénégalais est actuellement au service du FK Jelgava.
 
"Nous n’avons joué que quatre journées. Et dans ce football, il faut être prêt sur le plan physique. Les clubs de ces deux pays viennent faire leur marché ici, et, comme celle de tout être humain, mon ambition est d’aller plus haut", dit-il, faisant part de son objectif d’aller jouer en Russie ou en Azerbaïdjan.
 
"J’ai joué contre la Colombie, avec la sélection A’ (celle du Sénégal, Ndlr), mais je peux vous assurer que mon esprit est tourné vers une signature avec un club russe, pour aller de l’avant", confie le défenseur central, qui a joué dans les sélections cadette, junior et olympique du Sénégal.
 
Il évoque les difficultés de la vie en Lettonie, où il est confronté à la barrière linguistique et au mauvais temps. "Avec Seydina Keita, on se soutient mutuellement pour aller de l’avant. Ici, on parle letton et russe. C’est souvent nos coéquipiers qui traduisent pour nous", explique-t-il, se plaignant du grand froid régnant en Lettonie.

SD/ESF/BK