Russie 2018 : Aucun grand favori ne se dégage (président Fifa)
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL

Russie 2018 : Aucun grand favori ne se dégage (président Fifa)

De l’envoyé spécial : Salif Diallo

Nouakchott, 19 fév (APS) – Il n’y a aucun grand favori qui se dégage parmi les pays qualifiés à la Coupe du monde 2018 prévue du 14 juin au 15 juillet, a indiqué à Nouakchott au cours d’une rencontre avec la presse, Gianni Infantino, le président de la FIFA.
 
"Tout est possible en Russie, il y a les habituels favoris mais aucune sélection qui sera présentée comme la grande favorite", a-t-il dit. 
 
Interrogé par des journalistes africains autour du thème "Gianni Infantino parle à l’Afrique", le président de la FIFA indique qu’il n’est pas interdit de penser à la possibilité de voir une équipe africaine intégrer le carré d’as de la prochaine Coupe du monde. 
 
"Le niveau du football mondial est exceptionnel, il n’y a plus de petite équipe, et l’Afrique n’est pas en marge", a dit Gianni Infantino.

Il rappelle à ce sujet que le Cameroun et le Ghana, de grandes Nations africaines habituées à la Coupe du monde comme, seront absentes de Russie 2018. 
 
Les représentants de l’Afrique, (le Maroc, l’Egypte, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie) ont un bon niveau, a estimé le patron du football mondial, ajoutant : "peut-être que pour cette année, il y aura une surprise pour le continent africain". 
 
Aucune sélection africaine n’a réussi à intégrer les demi-finales de la Coupe du monde et les performances jusque-là sont à mettre à l’actif du Cameroun en 1990, du Sénégal en 2002 et du Ghana en 2010 qui avaient atteints les quarts de finale. 


SD/ASB/OID