Reprogrammation du match Afrique du Sud-Sénégal : le Burkina Faso fait appel auprès du TAS
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-DECISION

Reprogrammation du match Afrique du Sud-Sénégal : le Burkina Faso fait appel auprès du TAS

Cape Coast (Ghana), 18 sept (APS) – La Fédération burkinabè de football (FBF) a décidé de faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) de la décision de la Fifa de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal de novembre dernier, pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. 
 
"La FBF a adressé ce jour 18 septembre une déclaration d’appel contre la décision du Bureau de qualifications de la Coupe du monde de la Fifa 2018, ordonnant la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal", rapporte un communiqué de l’organe chargé du football au Burkina Faso. 
 
Le communiqué rappelle que cette décision prise par la Fifa concernant le match entre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud et les Lions du Sénégal a été prise le 6 septembre 2017 et confirmée le 14 septembre, à Zurich.
 
"Dans sa déclaration d’appel adressée au TAS, la FBF continue de marquer son opposition à une décision entachée d’abus de pouvoir et sans aucun rapport avec l’instance internationale du football", ajoute le communiqué. 
 
"Malgré la vague d’indignations et les nombreuses interpellations enregistrées à travers le monde contre une décision jugée illégale et sans précédent dans toute l’histoire du football, la Fifa a préféré fouler au pied ses propres principes en cautionnant la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal au mois de novembre 2017", argue la Fédération burkinabè de football.
 
La décision de faire rejouer le match "n’est pas sans conséquence pour la suite de la compétition", avertit cette instance.
 
"La Fédération burkinabé de football, qui se fonde sur sa déclaration pour en appeler au respect des vertus du football, invite le public sportif burkinabè à la sérénité et à la mobilisation autour des Etalons", rapporte le communiqué. 
 
Si le match est rejoué, le Sénégal, qui l’avait perdu (1-2) en novembre 2016 à cause d’erreurs jugées grossières de l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey, aura la possibilité de rebondir au classement en vue de la qualification à la Coupe du monde 2018. 
 
Les Lions, qui ont un total de cinq points, soit un de moins que les Etalons du Burkina Faso et les Requins Bleus du Cap-Vert, auront avec les Bafana Bafana (un point) trois matchs à jouer en lieu et place des deux restants actuellement à disputer pour les deux premiers du groupe, les équipes burkinabè et cap-verdienne.
 
Reconnu coupable d’avoir "manipulé le résultat du match" Afrique du Sud-Sénégal, Joseph Lamptey a été banni à vie de toutes activités liées au football. 

SD/ESF/BK