Réception provisoire du stade Maniang Soumaré de Thiès (FSF)
APS
SENEGAL-FOOTBALL-INFRASTRUCTURE

Réception provisoire du stade Maniang Soumaré de Thiès (FSF)

Dakar, 25 juin (APS) - Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) Augustin Senghor a procédé jeudi à la "réception provisoire" de la nouvelle pelouse en synthétique du stade municipal Maniang Soumaré de Thiès, annonce le site officiel de la FSF visité vendredi à l’APS.

"Cette pelouse qui a été réalisée grâce au programme Fifa Forward pour un montant de 175 millions francs est homologuée aux normes internationales et est déjà prête à recevoir des matchs du championnat national dès le week-end prochain", précise la FSF. 
 
La nouvelle pelouse "sera une véritable bouffée d’oxygène pour les équipes thiéssoises qui sont confrontées à un véritable problème de terrain", souligne Me Senghor dont les propos sont rapportés par le site de la FSF.
 
Il "invite tous les acteurs du football à s’approprier cette infrastructure pour le rayonnement du sport-roi dans la capitale du rail", peut-on lire. 
 
En plus de cette pelouse du stade Maniang Soumaré, la FSF est en train de réaliser sur fonds propres de nouvelles tribunes, un siège pour la ligue de football de Thiès et d’autres aménagements pour un coût de 125 millions de francs, indique son site officiel.
 
Concernant le stade Lat Dior de Thiès, en cours de réhabilitation, le président de la FSF, cité par seneweb.com, annonce que "deux sociétés françaises se sont déplacées", l’une en tant qu’invitée et l’autre "en offre spontanée".
 
"La société que nous avons contactée avait fait les pelouses au Cameroun et dans d’autres pays en Afrique, elle a donné le devis et dans quelques jours, ils vont démarrer les travaux", ajoute le président de la FSF.
 
"Je pense que d’ici septembre, les travaux seront réalisés et nous bénéficieront d’une pelouse parfaite", a poursuivi Augustin Senghor.
 
Dans une lettre circulaire datée de jeudi dernier, la Confédération africaine de football (CAF) a demandé au Sénégal, à l’instar des pays dont les stades sont interdits ou provisoirement homologués, de lui fournir "au plus tard le 14 juillet", un rapport d’information à jour, avant l’annonce des sites choisis pour abriter les éliminatoires de la Coupe du monde devant démarrer en septembre prochain sur le continent.
 
Mercredi, en Conseil des ministres, le chef de l’Etat a annoncé la tenue prochaine d’une réunion présidentielle sur le Programme national de construction et de réhabilitation d’infrastructures sportives.
 
Macky Sall a aussi invité le ministre des Sports "à lui faire parvenir, le 15 juillet 2021 au plus tard, un rapport global sur la situation des infrastructures sportives".

SD/BK/ASG