Quand Souleymane Camara parlait du devoir de solidarité envers ses proches
APS
SENEGAL-FRANCE-FOOTBALL-SOUVENIRS

Quand Souleymane Camara parlait du devoir de solidarité envers ses proches

Dakar, 21 mai (APS) – L’attaquant sénégalais Souleymane Camara, qui a pris sa retraite cette semaine, faisait part, il y a cinq ans et demi, de sa volonté d’aider ses proches, affirmant que l’assistance fournie aux siens ne peut pas empêcher un footballeur professionnel de bien dérouler sa carrière.
 
‘’Je suis le seul de ma famille à avoir eu une carrière professionnelle en Europe : les devoirs par rapport à ma famille, mes frères, mes sœurs, les amis, c’est tout le temps’’, avait dit Camara dans une interview publiée en novembre 2014 par le quotidien français Libération.
 
‘’J’aurai pu être à leur place. Et dans le Coran, il est écrit qu’il faut aider les gens quand tu peux, et que tu n’es pas forcé de le faire quand tu ne peux pas’’, avait ajouté l’attaquant sénégalais, ancien élève de l’école coranique à Dakar.
 
Le champion de France en 2012, avec Montpellier, était interrogé par Libération sur son exil professionnel en France, son parcours en club et en sélection nationale, etc.
 
‘’Je me souviens d’une conversation : l’un d’eux (parmi ses compatriotes), je ne sais plus qui (…) m’a expliqué que j’étais en France pour me faire plaisir, certes, mais aussi pour ceux qui étaient restés au pays et qui comptaient sur moi financièrement’’, se souvenait-il.
 
La vieille discussion dont il se rappelait portait sur la question de savoir si les charges financières des proches empêchaient les joueurs de se perfectionner ou pas. 
 
‘’Je me donnais les moyens de réussir dans le foot, j’y étais totalement engagé. Je me sentais à l’aise comme ça. Plus tard, j’ai eu des ‘grands frères’ : Moussa Ndiaye, Salif Diao, Tony Silva ; d’autres Sénégalais formés par l’ASM (Association sportive de Monaco). On parlait énormément du pays’’, rappelait Souleymane Camara, concernant ses relations avec ses proches laissés au Sénégal.
 
‘’Ça m’a fait du bien de l’entendre. Je me suis senti plus relâché’’, poursuivait l’attaquant des Lions du Sénégal lors de la CAN 2002, parlant de l’évocation de ses proches dans la discussion avec des amis.
 
Souleymane Camara a pris sa retraite cette année, à l’âge de 37 ans.


SD/ESF