Louis Lamotte propose un nouveau modèle économique pour les clubs sénégalais
APS
SENEGAL-FOOTBALL

Louis Lamotte propose un nouveau modèle économique pour les clubs sénégalais


Thiès, 5 juil (APS) - Louis Lamotte, candidat à la présidence de la Fédération sénégalaise de football (FSF), a proposé, mercredi à Thiès, un ‘’nouveau modèle économique’’ destiné à rendre viables les clubs de football sénégalais, confrontés à des difficultés d’ordre financier.
 
‘’Aujourd’hui, les clubs ont des difficultés, même pour
acheter des licences, pour honorer les déplacements dans le cadre des championnats. Et quand on arrive à ce niveau d’indigence, il faut s’arrêter et essayer de trouver un autre chemin’’, a-t-il dit en s’adressant à des journalistes.
 
Louis Lamotte était venu mercredi à Thiès, pour rencontrer principalement les présidents de club, à l’invitation du président de la Ligue régionale de football, Pape Sidy Lo.
 
Il a souligné que le chemin qu’il propose ‘’passera par
l’inévitable question économique’’. ‘’Le volet économique dans tout ce nous faisons est de plus en plus important. Sans argent, on ne peut pas faire grande chose’’, a-t-il expliqué.
 
‘’Par conséquent, la quintessence de mon programme, si j’étais élu à la présidence de la Fédération sénégalaise de football, ce serait de m’occuper en priorité du club sénégalais’’, a insisté celui qui veut succéder à Me Augustin Tine à la tête de l’instance dirigeante du football sénégalais.
 
Il a souligné que son projet consiste à ‘’inventer avec les acteurs, avec les présidents, avec les ligues, un nouveau modèle économique qui donnera [au club] le minimum de moyens assurant sa viabilité’’.
 
 ‘’Le talent ne suffit plus à lui-même, mais, au-delà de l’argent, les infrastructures sont aussi nécessaires’’, a souligné l’ancien président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP).
 
Louis Lamotte a été investi récemment candidat à la présidence de la Fédération sénégalaise de football par les présidents des clubs et responsables de la Ligue de football de Saint-Louis, lors d’une assemblée générale.


FD/ASG