Présidence de la CAF : Augustin Senghor adhère à l’accord de Rabat
APS
MAURITANIE-AFRIQUE-FOOTBALL

Présidence de la CAF : Augustin Senghor adhère à l’accord de Rabat

Nouakchott, 5 mars (APS) – Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, a déclaré dans un communiqué avoir accepté l’accord de Rabat qui prévoit d’élire le Sud-Africain Patrice Motsepe à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).
 
‘’Après une concertation avec les autorités sénégalaises au cours des discussions de Rabat et l’aval du comité d’urgence de la FSF lors de sa réunion du 2 mars, qui tient compte du contexte particulier de cette campagne, nous avons décidé d’accepter la proposition consensuelle qui nous a été soumise par la Fifa, le Maroc et l’Egypte au nom de l’intérêt du football africain que nous avons mis en avant dans notre profession de foi’’, a-t-il affirmé.
 
‘’C’est la meilleure décision que nous puissions prendre après une analyse lucide de la situation actuelle de la CAF et l’impérieuse nécessité de privilégier une synergie d’actions de toutes les compétences pour la redresser : une équipe (…) pour relever le football africain’’, a ajouté le président de la FSF.
 
Il précise que les discussions ont ‘’abouti à un accord de principe comprenant deux points’’. Le premier est ‘’un axe programmatique consistant à convenir d’un programme commun de management issu de la synthèse des manifestes des quatre candidats, et qui devrait être largement partagé ultérieurement avec l’ensemble des associations membres et acteurs du football africain, dans une démarche participative et inclusive d’appropriation collective’’.
 
Le second est ‘’un axe de gouvernance collégiale et concertée basée sur la répartition consensuelle des fonctions au sein du bureau du comité exécutif, entre les candidats en lice, à savoir MM. Patrice Motsepe, Augustin Senghor, Ahmed Yahya et Jacques Anouma, avec des attributions bien définies et complémentaires’’.
 
Les parties concernées ont décidé de conclure l’accord en question à Nouakchott, samedi 6 mars, affirme M. Senghor dans le communiqué. Il est arrivé vendredi en Mauritanie.
 
‘’Le retrait de ma candidature à la présidence au profit d’un autre candidat ne sera pas partagé par tous pour des raisons diverses. J’en suis conscient, mais j’estime que c’est la bonne décision’’, a expliqué le président de la FSF. 
 
En vertu de l’accord de Rabat, Augustin Senghor deviendra le premier vice-président de la CAF, et Ahmed Yahya, le deuxième vice-président. Un poste de conseiller devrait revenir à Jacques Anouma.


SD/ASG/ESF