Un agent de joueurs invite les anciens professionnels à s’investir davantage dans le football local
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVES

Un agent de joueurs invite les anciens professionnels à s’investir davantage dans le football local


Dakar, 28 déc (APS) - Les footballeurs professionnels sénégalais en activité ou à la retraite doivent s’investir davantage dans les clubs locaux pour changer la donne et permettre au championnat local d’élever son niveau, a suggéré l’agent de joueurs, Thierno Seydi, dans un entretien avec l’APS.

"Il y a une tendance actuellement en Afrique, c’est le retour des anciens professionnels dans leurs clubs d’origine", a souligné l’agent de joueurs qui gère depuis plusieurs années les intérêts de plusieurs footballeurs africains dont l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba.

En Côte d’Ivoire justement, "les médias se sont appesantis sur Didier (Drogba) et son investissement au Williamsville AC (club d’élite), mais c’est une tendance générale", a estimé l’agent de joueurs.
 
"Nos clubs ont besoin d’investissements financier, matériel et humain, et les professionnels sont une bonne plus-value pour avoir longtemps été dans le milieu", a-t-il dit.
 
Avec cette qualification à la Coupe du monde 2018, la cote du footballeur sénégalais, déjà à "un très bon niveau, sera à la hausse", a-t-il assuré, ajoutant que l’investissement des anciens internationaux se révélera "un véritable plus".
 
Revenant sur l’exemple ivoirien, il fait observer que "l’ASEC a pu faire venir Baky Koné, Romaric Ndri, Alain Gouaméné pour ne citer que ces exemples".
 
Selon lui, "dans quelques années", cette tendance devrait permettre au football ivoirien de retrouver les sommets.
 
Thierno Seydi, saluant les efforts selon lui accomplis dans ce domaine par certains clubs et académies, se dit convaincu que "la donne peut changer avec l’investissement des anciens professionnels".
 
"Ce n’est pas un investissement à court terme mais ça peut être rentable parce que le football est un véritable business qui requiert des connaissances dans le milieu", a poursuivi l’agent de joueurs.
 
"S’il est vrai que l’environnement économique n’est pas meilleur, il reste qu’il y a des moyens de faire changer la donne", a insisté Thierno Seydi.
 
SD/BK